Lutte contre la traite des êtres humains

Sixime Journe europenne contre la traite des tres humains

 Nous ne gagnerons jamais la guerre contre la traite si nous ne renforons pas l'autonomie des victimes. 

Depuis Bruxelles o il participait une Confrence organise par la Prsidence chypriote de l'Union europenne et la Commission europenne l'occasion de la Journe europenne contre la traite des tres humains, Nicolas Le Coz, Prsident du Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des tres humains (GRETA) a dclar que "la lutte contre la traite des tres humains continue d'tre entrave par la persistance de prjugs et de conceptions errones. Une prvention efficace de la traite passe ncessairement par l'ducation, l'autonomisation et l'adoption de mesures de lutte contre la discrimination."

Le Prsident du GRETA a rappel que la construction d'un systme pour lutter contre la traite doit suivre une approche fonde sur les droits humains et centre sur la victime. Il a not que dans certains pays, lidentification des victimes de la traite est envisage principalement du point de vue de la rpression ou de la lutte contre limmigration irrgulire, sans quil soit fait appel une expertise multidisciplinaire. De nombreuses victimes demeurent non dtectes et non assistes. "Nous ne gagnerons jamais la guerre contre la traite si nous ne renforons pas l'autonomie des victimes," a-t-il dit. M. Le Coz a galement soulign la ncessit d'amliorer la coordination entre toutes les parties prenantes et de mener des enqutes proactives.

Il est urgent que tous les tats membres de l'Union europenne, et l'Union elle-mme, ratifient la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des tres humains car elle offre un cadre paneuropen pour la coopration entre les pays de destination, de transit et d'origine et met en place un systme de suivi pays-par-pays" a soulign le Prsident du GRETA. "Il est galement crucial que les diffrentes institutions internationales, y compris l'UE, l'OSCE et le Conseil de l'Europe, continuent de travailler ensemble pour lutter contre la traite des tres humains afin d'viter l'mergence de normes conflictuelles et la duplication des efforts.

La Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des tres humains a t ouverte signature en 2005 et est actuellement ratifie par 37 tats. Parmi les 27 tats membres de l'Union europenne, l'Estonie, l'Allemagne, la Grce et la Hongrie doivent encore ratifier la Convention et la Rpublique tchque doit encore la signer.