UN sur CINQ

Lancement de la campagne en République Tchèque


28.11.2011 - Avec le récent lancement de ses 4 ans de campagne contre la violence sexuelle à l’égard des enfants, la République tchèque a commencé ses efforts de sensibilisation nationale à l'aide des matériaux du Conseil de l'Europe adaptés en tchèque (voir : www.tadysenedotykej.org).

Dirigé par le commissaire du gouvernement pour les droits de l'homme, Mme Monika Simunkova, et en utilisant le slogan « On ne touche pas ici
» (“Underwear Rule”), les plans sont, tout d'abord, de distribuer des matériaux tels que le livre pour enfants « Kiko et la main » aux centres de crise pour enfants, centres de maternité et d'autres institutions qui travaillent avec des enfants âgés entre 4 et 7 ans. Le livre sera ensuite distribué aux écoles maternelles et primaires. Il sera envoyé aux bibliothèques municipales et sera disponible sur demande.

Avec 786 cas d'affaires d'abus sexuels signalés en 2010 (633 cas impliquant des jeunes filles et 153 des garçons), on pense que la majorité des cas demeurent non déclarés. Les données statistiques internes du Centre de crise pour enfants en République tchèque rapporte que 1009 enfants abusés sexuellement ont été enregistrés dans ce seul centre entre 1992 et 2011. On attend que la campagne contribuera à sensibiliser le grand public sur les violences sexuelles à l’égard des enfants en République tchèque.

La République tchèque est parmi les rares Etats membres du Conseil de l'Europe des qui n'a pas encore signé la Convention de Lanzarote. Dans le lancement de la campagne, assisté par le parlementaire de référence, un membre du Sénat Mme Daniela Filipiová, le Commissaire aux Droits de l'Homme et de nombreux éminents avocats, des psychologues, des pédiatres et des travailleurs sociaux, il a été souligné que, parallèlement à la sensibilisation, il est nécessaire que les autorités responsables travaillent avec détermination pour que la Convention de Lanzarote soit signée et ratifiée.