Indietro

Le Président de l'APCE demande instamment aux parlementaires de ne pas s'habituer à la guerre en Ukraine

Session de l'Assemblée parlementaire Strasbourg 20 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Président de l'APCE demande instamment aux parlementaires de ne pas s'habituer à la guerre en Ukraine

Dans son discours d'ouverture de la session d'été de l'APCE, le Président Tiny Kox a invité les parlementaires à observer une minute de silence pour toutes les victimes de la guerre en Ukraine, leur demandant instamment de contribuer à mettre fin aux souffrances du peuple ukrainien et de continuer de manifester leur solidarité.

« Cette guerre horrible ne devrait jamais devenir une normalité pour nous, nous devrions défier toute tentation de nous y habituer », a-t-il souligné en appelant les autorités russes - le Président, le gouvernement, le Parlement - et tous les citoyens russes « à mettre immédiatement fin à cette guerre d'agression contre notre État membre, l'Ukraine. Il n'y a pas une seule raison de poursuivre cette guerre, qui n'aurait jamais dû être déclenchée ».

« Je voudrais souligner que notre solidarité et notre soutien concrets envers les citoyens et l'État ukrainien doivent s'accompagner d'une réflexion approfondie sur comment cette guerre est devenue possible, sur ce que nous n'avons pas fait pour l'empêcher et sur la manière dont nous pouvons non seulement l'arrêter, mais aussi prendre les mesures nécessaires pour éviter des guerres sur notre continent à l'avenir », ajoutant que « le système multilatéral que nous avons en Europe n'a pas réussi à empêcher la guerre d'agression contre l'Ukraine. (…) Nous devons à présent nous demander ce qui n'a pas fonctionné et comment renforcer notre architecture multilatérale et la reconstruire de manière efficace et durable », a-t-il déclaré.

« Il est clair que nous avons maintenant un élan unique pour reconstruire et améliorer cette architecture. La guerre a uni les peuples d'Europe et nous pouvons à présent faire ce qui semblait impossible avant cette guerre », a ajouté le Président Kox. Dans ce contexte, il a une nouvelle fois salué le soutien unanime apporté par la réunion ministérielle de Turin, en mai, à l'organisation rapide du 4ème sommet des chefs d'État et de gouvernement des États membres du Conseil de l'Europe. « Je crois que notre Assemblée, en tant que moteur politique, devrait et pourrait jouer son propre rôle dans ce processus », a-t-il souligné, rappelant la vision de l'APCE du Conseil de l'Europe « un pilier de la sécurité démocratique en Europe, garant des droits de l'homme et de l'Etat de droit, plate-forme d'un véritable multilatéralisme et forum indépendant pour un dialogue politique global et inclusif ».


 Discours

 Vidéo


L'agenda L'agenda
Seguici Seguici

       

Galleria fotografica Galleria fotografica
galleries link
Facebook Facebook
@coe_ita su Twitter @coe_ita su Twitter