A l'initiative du Gouvernement suédois et du Parlement hongrois, le Conseil de l'Europe a créé le Prix Raoul Wallenberg, afin de perpétuer la mémoire des accomplissements hors du commun de ce diplomate suédois.

A partir de 2014, le Prix Raoul Wallenberg, d'un montant de 10 000€, récompensera tous les deux ans les accomplissements humanitaires exceptionnels d'une personne, d'un groupe de personnes ou d'une organisation. Le Prix sera remis au Conseil de l'Europe vers le 17 janvier – date de l'arrestation de Raoul Wallenberg à Budapest en 1945.

Le jury est composé de six personnes indépendantes reconnues pour leurs qualités morales dans le domaine des droits de l'homme et de l'action humanitaire, qui sont désignées par le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, le ministère suédois des Affaires étrangères, la municipalité de Budapest, l'Institut Raoul Wallenberg à Lund, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux réfugiés (HCR) et la famille de Raoul Wallenberg.

Prix 2020 Prix 2020

Une pédiatre syrienne, directrice d’un hôpital souterrain, reçoit le prix Raoul Wallenberg

Prix Raoul Wallenberg Strasbourg 15 janvier 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Marija Pejčinović Burić et Amani Ballour

Marija Pejčinović Burić et Amani Ballour

Amani Ballour, pédiatre syrienne qui a dirigé un hôpital souterrain dans l’Est de la Ghouta de 2012 à 2018 et qui est aujourd’hui réfugiée en Turquie, a reçu le prix Raoul Wallenberg du Conseil de l’Europe pour son courage personnel, son audace et sa volonté de sauver la vie de centaines de personnes pendant la guerre de Syrie.

« Les droits de l'homme et la dignité personnelle ne sont pas un luxe en temps de paix. Le docteur Amani Ballour est un exemple éclatant de l'empathie, de la vertu et de l'honneur qui peuvent fleurir même dans les pires circonstances : au milieu de la guerre et de la souffrance », a déclaré Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe.

 

 

Jeune pédiatre tout juste sortie de l'université, Amani Ballour s’est portée volontaire pour secourir les blessés et a fini, quelques années plus tard, par diriger une équipe d'une centaine de personnes à l'hôpital souterrain, la « Grotte » (The Cave), dans sa ville natale de Douma près de la capitale syrienne.

« La Grotte est devenue un havre d'espoir et de sécurité pour beaucoup de civils assiégés. Là, le docteur Ballour a risqué sa propre sécurité pour aider ceux qui en avaient le plus besoin. Avec d'autres, elle a agi jour après jour pour sauver la vie d’un grand nombre de gens, y compris des enfants souffrant des effets d’armes chimiques », a ajouté la Secrétaire Générale.


Plus d'informations Plus d'informations
A propos de R. Wallenberg A propos de R. Wallenberg


En 1944, à Budapest, le diplomate suédois Raoul Wallenberg s'est servi de son statut pour sauver de l'Holocauste des dizaines de milliers de juifs. Son action démontre que le courage et les capacités dont fait preuve une personne peuvent être déterminants pour amener chacun de nous à prendre position, et finalement à agir, contre les persécutions, la xénophobie et l'antisémitisme.

En raison de son rôle pendant la Shoah, l'État d'Israël a accordé à Wallenberg le titre de Juste parmi les nations. Il a également reçu le titre de citoyen d'honneur d'Israël, des Etats-Unis, du Canada et de la Hongrie.

Raoul Wallenberg a été arrêté par les Forces soviétiques le 17 janvier 1945. Son sort reste toujours un mystère à ce jour. On ignore ce qu'il lui est arrivé après son arrestation.