A l'initiative du Gouvernement suédois et du Parlement hongrois, le Conseil de l'Europe a créé le Prix Raoul Wallenberg, afin de perpétuer la mémoire des accomplissements hors du commun de ce diplomate suédois.

A partir de 2014, le Prix Raoul Wallenberg, d'un montant de 10 000€, récompensera tous les deux ans les accomplissements humanitaires exceptionnels d'une personne, d'un groupe de personnes ou d'une organisation. Le Prix sera remis au Conseil de l'Europe vers le 17 janvier – date de l'arrestation de Raoul Wallenberg à Budapest en 1945.

Le jury est composé de six personnes indépendantes reconnues pour leurs qualités morales dans le domaine des droits de l'homme et de l'action humanitaire, qui sont désignées par le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, le ministère suédois des Affaires étrangères, la municipalité de Budapest, l'Institut Raoul Wallenberg à Lund, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux réfugiés (HCR) et la famille de Raoul Wallenberg.

Prix 2018 Prix 2018

Le Centre européen pour les droits des Roms reçoit le prix Raoul Wallenberg pour son combat contre le racisme et les violations des droits de l’homme

Conseil de l'Europe Strasbourg 17 janvier 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Centre européen pour les droits des Roms reçoit le prix Raoul Wallenberg pour son combat contre le racisme et les violations des droits de l’homme

Le Centre européen pour les droits des Roms (ERRC), basé à Budapest, a reçu aujourd’hui le prix Raoul Wallenberg du Conseil de l'Europe pour sa lutte contre la discrimination, le racisme anti-Roms et les violations des droits des Roms par des actions en justice novatrices, des recherches fondées sur des faits et l’élaboration de politiques.

En 1945, un 17 janvier, Raoul Wallenberg, un diplomate suédois qui s'est servi de son statut pour sauver de l'Holocauste des dizaines de milliers de Juifs, était arrêté à Budapest.Le prix créé en 2012 par le Conseil de l’Europe à l’initiative du gouvernement suédois et du Parlement hongrois a pour but d’entretenir la mémoire de Raoul Wallenberg et de ses remarquables réalisations.

Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, a déclaré en décernant le prix doté de 10 000 EUR à Ðorđe Jovanović, directeur de l’ERRC : « S’il est regrettable que des personnes et des groupes sur notre continent continuent de subir des abus et des mauvais traitements, on ne peut que se féliciter que des prix comme celui-ci attirent l’attention sur des problèmes qui, autrement, seraient peut-être passés sous silence – et rendent hommage aux personnes qui font des efforts extraordinaires pour les combattre. »

« Je suis heureux de déclarer que le prix 2018 est attribué à une organisation qui fait tomber les barrières auxquelles est confrontée la plus grande minorité d’Europe, le peuple rom ; une organisation dont l’énergie, la ténacité et la foi dans l’État de droit permettent de concrétiser les droits des Roms ; une organisation dont le courage et la détermination sont une source d’inspiration pour les jeunes Roms, qui peuvent ainsi envisager un avenir plein de promesses. »

Organisation juridique d’utilité publique dirigée par des Roms et comptant un personnel majoritairement rom, l’ERRC s’est montrée efficace dans son inlassable lutte contre le racisme anti-rom et les violations des droits de l’homme dans de nombreux pays, a ajouté le Secrétaire Général.


Plus d'informations Plus d'informations
A propos de R. Wallenberg A propos de R. Wallenberg


En 1944, à Budapest, le diplomate suédois Raoul Wallenberg s'est servi de son statut pour sauver de l'Holocauste des dizaines de milliers de juifs. Son action démontre que le courage et les capacités dont fait preuve une personne peuvent être déterminants pour amener chacun de nous à prendre position, et finalement à agir, contre les persécutions, la xénophobie et l'antisémitisme.

En raison de son rôle pendant la Shoah, l'État d'Israël a accordé à Wallenberg le titre de Juste parmi les nations. Il a également reçu le titre de citoyen d'honneur d'Israël, des Etats-Unis, du Canada et de la Hongrie.

Raoul Wallenberg a été arrêté par les Forces soviétiques le 17 janvier 1945. Son sort reste toujours un mystère à ce jour. On ignore ce qu'il lui est arrivé après son arrestation.