Retour

Didier Reynders : « Le respect de l’État de droit ne peut pas être considéré comme acquis, même au sein de l’UE »

Assemblée parlementaire Strasbourg 26 janvier 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Didier Reynders : « Le respect de l’État de droit ne peut pas être considéré comme acquis, même au sein de l’UE »

« L’État de droit est d’une importance fondamentale, car il garantit la protection de toutes les autres valeurs, y compris la démocratie et le respect des droits fondamentaux. Malheureusement, le respect de l’État de droit ne peut pas être considéré comme acquis, même au sein de l’Union », a déclaré aujourd’hui le Commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, s’adressant à l’Assemblée parlementaire.

« Ces dernières années, la situation de l’État de droit dans certains États membres a soulevé des préoccupations », a-t-il ajouté. Ces développements « n’ont fait qu’accroître la conviction de la Commission européenne quant à l’importance d’utiliser tous les instruments à sa disposition pour défendre l’État de droit », a souligné M. Reynders.


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter