Retour

Combattre la traite des êtres humains et les disparitions d’enfants réfugiés

Session de l'Assemblée parlementaire Strasbourg 30 janvier 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Combattre la traite des êtres humains et les disparitions d’enfants réfugiés

Le Conseil de l’Europe devrait « faire davantage pour combattre la traite des êtres humains et faire en sorte que ses normes juridiques soient adéquates et mises en œuvre par tous les États membres », a déclaré l’Assemblée parlementaire aujourd’hui lors d’un débat conjoint.

Dans une résolution adoptée, basée sur le rapport préparé par Vernon Coaker (Royaume-Uni, SOC), l’Assemblée a exprimé sa vive préoccupation face au nombre élevé de victimes de la traite des êtres humains en Europe, « dont la plupart sont soumises à la prostitution, au travail forcé, au trafic d’organes, au mariage forcé ou à l’adoption illégale ».

La prévention de la traite et la protection des victimes « doivent être une priorité de premier ordre », ont déclaré les parlementaires. À cet effet, les États membres devraient, en particulier, veiller à ce que les victimes de la traite ne soient pas sanctionnées, à ce qu’elles bénéficient de services de santé et d’une assistance juridique adéquats, et à ce qu’il existe des programmes de protection des témoins pour faciliter leurs témoignages contre les trafiquants.


Agenda Agenda
28 février 2020 Bruxelles (Bureau du Conseil de l’Europe, 85 avenue des Nerviens)

Un séminaire du Conseil de l’Europe marque la Journée mondiale des ONG

Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter