Retour

Des réfugiés partagent leur expérience de l'utilisation du Passeport européen des qualifications des réfugiés

20 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

 

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés 2022, le Conseil de l'Europe a lancé une nouvelle vidéo pour présenter le Passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR) et des histoires de réfugiés qui ont obtenu et utilisé l'EQPR.

L'EQPR permet aux réfugiés de faire évaluer leurs qualifications même en l'absence d'une documentation complète. L'EQPR, en tant que document, peut être utilisé par les réfugiés lorsqu'ils souhaitent poursuivre leurs études ou lorsqu'ils cherchent un emploi.

L'EQPR est un outil qui a été développé en 2017, pour aider les États membres à relever les défis posés par la crise des réfugiés, en renforçant les capacités pour une réponse durable à d'éventuelles situations de crise à l'avenir.

L'EQPR ne remplace pas les procédures standard de reconnaissance des qualifications, mais il agit comme un complément en cas d'absence de documentation complète.

"L'EQPR est important car de nombreux réfugiés doivent fuir soudainement le déclanchement de guerres et la flambée de violence. Ils n'auront tout simplement pas le temps d'emporter une preuve de leurs qualifications secondaires ou académiques. Ils n'auront donc malheureusement pas accès aux procédures de reconnaissance officielles", a souligné Jutta Seidel, associée juridique principale à la représentation du HCR auprès des institutions européennes à Strasbourg.

En leur donnant la possibilité de faire évaluer leurs qualifications même en cas d'insuffisance ou d'absence de documents, l'EQPR permet aux réfugiés de reconstruire leur vie et de contribuer à leur société d'accueil, comme le souligne la première titulaire de l'EQPR, Mme Anwar Horani, dans la vidéo : "Je suis heureuse, je travaille maintenant. Je ne suis pas seulement Anwar Horani qui a un diplôme de licence. Je suis une Anwar Horani qui travaille, qui a une licence en physiothérapie, qui pourrait aider d'autres personnes, qui pourrait être efficace dans cette communauté qui l'a accueillie à bras ouverts."

L'EQPR soutient la mise en œuvre de l'article VII de la Convention de reconnaissance de Lisbonne du Conseil de l'Europe et de l'UNESCO, qui facilite la reconnaissance des qualifications des réfugiés même en l'absence de documents complets. L'EQPR fait également partie du Plan d’action du Conseil de l’Europe sur la protection des personnes vulnérables dans le contexte des migrations et de l’asile en Europe (2021-2025).

Les partenaires incluent le Ministère grec de l’éducation et des affaires religieuses, le Ministère italien de l'éducation, des universités et de la recherche, le Ministère norvégien de l'éducation et de la recherche, le HCR, la Conférence des recteurs des universités d'Italie, et les centres nationaux de reconnaissance en AllemagneArménieBosnie-Herzégovine, au Canada, en CroatieFranceGrèceItalieNorvège, aux Pays-Bas, en République de MoldovaPologne, au Portugal, en RomanieSerbie et au Royaume-Uni.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site web www.coe.int/eqpr ou envoyer un courriel à:
[email protected].