Retour

Emancipation politique pour les Roms

Bosnie-Herzégovine juillet-août 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Emancipation politique pour les Roms

Environ 200 membres de communautés Roms – dont un quart composé de femmes – issus de Prnjavor  Kakanj, Tuzla and Visoko ont participé, durant le mois de juillet et d’août, à plusieurs séminaires de sensibilisation, organisés par le Centre de soutien de Romalen dans le cadre du programme d’assistance électorale du Conseil de l’Europe pour les élections locales d’octobre 2016 en Bosnie-Herzégovine. La communauté Roms est la plus grande minorité nationale en Bosnie-Herzégovine, avec une très faible position sociale, économique et politique dans le pays.

Conformément au Plan d’action thématique du Conseil de l’Europe sur l’intégration des Roms et des Gens du voyage 2016-2019, les séminaires ont été tenus pour souligner l’importance de la participation active des Roms dans le processus électoral, car la participation politique est la meilleure voie pour la participation directe au processus de prise de décision dans le but d’améliorer les conditions de vie des Roms.

Les étapes fondamentales ont été expliquées aux participants, et ils ont discuté de l’importance d’être des électeurs informés. Les fraudes électorales, en particulier l’achat de vote, et comment éviter d’être un outil de manipulation ont été d’autres enjeux examinés par les stagiaires.

Les obstacles pour les Roms à participer activement au processus de vote ne sont pas uniquement un manque de connaissance par rapport au processus électoral, ni un manque d’information sur les candidats et leurs programmes, mais beaucoup de membres Roms ont mentionné, qu’ils n’ont pas de documentation exacte, ni pièce d’identité valide – une pré-condition au vote – comme beaucoup d’entre eux n’ont pas l’argent pour remplacer leur carte d’identité invalide. Dans plusieurs cas, les participants pourraient être assistés par les médiateurs ROMED, qui ont également participé aux séminaires, pour remplacer les cartes d’identité.

Parallèlement aux séminaires d’information pour les membres de la communauté Roms, des séminaires de développement de capacité pour les candidats Roms ont été dispensés à 46 candidats aux conseils municipaux pour les élections locales du 2 octobre 2016. Pour pallier au manque d’expérience politique des dirigeants Roms, la première académie de direction politique des Roms a pour but de soutenir les candidats en développant leurs compétences à faire campagne et à être préparés en cas d’élection. Le Centre de soutien Romalen est actuellement en train de faire pression pour des sièges réservés aux minorités nationales dans toutes les 51 municipalités ayant des communautés Roms. Actuellement, dans seulement 8 d’entre elles il existe un mandat garanti pour les minorités.