Le Réseau de la Convention de Faro consiste en des groupes d’acteurs de terrain et de passeurs menant des actions locales dans les villes et régions des Etats membres du Conseil de l'Europe qui cherchent à valoriser leur patrimoine local conformément aux principes de la Convention de Faro.Le Réseau de la Convention de Faro se compose d’un nombre croissant de « communautés locales » qui appartiennent à un réseau paneuropéen dynamique et échangent leurs vastes connaissances et expertise et leurs outils dans le cadre d’une coopération et d’un dialogue constructifs.

Le Réseau de la Convention de Faro accompagne les communautés patrimoniales (locales) qui souhaitent démocratiser la gouvernance du patrimoine sous l’égide du Conseil de l'Europe en faisant connaître ces bonnes pratiques locales au niveau européen.

Membres Membres

L’appartenance au Réseau de la Convention de Faro est le résultat d’un processus d’auto-évaluation. Les communautés patrimoniales intéressées* sont invitées à se livrer à un exercice d’auto-évaluation fondé sur les principes et critères de la Convention de Faro. Le Plan d’action de la Convention de Faro recommande que chaque communauté patrimoniale fasse appel à sa sagacité, à ses connaissances et à ses capacités propres et qu’elle soit en mesure de gérer ce processus, avec les conseils et le soutien du Secrétariat du Conseil de l’Europe et des membres du Réseau de la Convention de Faro. Par conséquent, lauto-évaluation, le suivi et l’évaluation de l’action sont considérés comme faisant partie intégrante d’un processus d’autogestion. Si les principes et critères sont les fruits d’une réflexion suivie, ils sont réexaminés régulièrement et adaptés en fonction des commentaires et du processus d’apprentissage qui font partie du Plan d’action de la Convention de Faro. Les enseignements tirés du Plan d’action, ainsi que les bonnes pratiques expérimentées, sont inclus dans les recommandations relatives à la mise en œuvre de la Stratégie 21 et à l’élaboration de la politique des États membres du Conseil de l’Europe. À partir de ces principes et critères, chaque initiative d’une communauté patrimoniale doit faire l’objet d’une auto-évaluation par rapport à douze critères. Une communauté patrimoniale ne respectera probablement pas tous ces critères. Dans ce cas, en tant que membre actif du Réseau de la Convention de Faro, elle devra collaborer avec le Réseau afin d’améliorer sa situation. Un outil d’auto-évaluation permet de visualiser l’indicateur de référence par rapport au niveau souhaité et de faciliter l’élaboration d’un plan d’action pour chaque communauté patrimoniale.

L’affiliation au Réseau de la Convention de Faro est une association libre, fondée sur les principes et critères de la Convention de Faro. Une fois affiliée au réseau, une communauté patrimoniale fait l’objet d’un suivi à travers un dialogue actif ainsi que par l’action et l’intérêt soutenus des membres et du Secrétariat du Conseil de l’Europe. Si l’initiative ne permet pas d’évaluer et de mettre en évidence des progrès, la communauté patrimoniale peut être considérée comme un "ami de Faro" jusqu’à ce qu’elle soit disposée à s’engager activement ; dans ce cas, ses références ne seront pas publiées sur le site internet du Conseil de l’Europe avec celles des membres actifs.

En résumé, un membre actif :

  • fait partie d’un Réseau paneuropéen et a accès aux ressources qu’il propose ;
  • a l’opportunité de rendre « visible » par les 47 États membres du Conseil de l’Europe ce qui est « invisible » ;
  • participe, le cas échéant, à l’évaluation et aux visites des actions coups de projecteur ;
  • participe à la réunion annuelle du Réseau de la Convention de Faro ;
  • apporte sa contribution aux laboratoires de la Convention de Faro et expérimente les bonnes pratiques pour vérifier leur validité transculturelle ;
  • participe à des actions communes et projets avec d’autres programmes et initiatives ;
  • maintient sa visibilité sur le site Internet du Conseil de l’Europe et sa promotion par les activités du Conseil de l’Europe ;
  • assure la promotion de la Convention de Faro et du Plan d’action dans son propre pays.

 

Membres actifs Faro >>    Evaluation Faro >>


* Si l’expression « communautés patrimoniales » est utilisée explicitement dans la convention, des variantes telles que groupes patrimoniaux, équipes patrimoniales, etc., sont parfois utilisées selon le contexte.