Retour

Le Comité anti-torture du Conseil de l'Europe s’entretient avec les autorités russes sur la situation dans la région du Caucase du Nord

Des représentants du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) se sont entretenus la semaine dernière avec des hauts fonctionnaires russes à Moscou et à Rostov-sur-le-Don. Lors de ces entretiens, qui se sont déroulés du 26 au 28 janvier 2005, l’attention s’est portée sur les faits constatés par le CPT lors de sa visite la plus récente dans la région du Caucase du Nord. Cette dernière avait été organisée du 24 novembre au 1 décembre 2004 et avait concerné des lieux de privation de liberté en République tchétchène et en Ingouchie.
01/02/2005
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Les représentants du CPT ont eu des entretiens avec Dmitri KOZAK, Représentant plénipotentiaire du Président de la Fédération de Russie dans le District fédéral du Sud, Sergueï CHTCHADRINE, Vice-ministre des Affaires intérieures, Youri YALOUNINE, Vice-ministre de la Justice, Alexandre SAVENKOV, Procureur militaire en chef , Alexeï KOUZYOURA, Chef du Service des relations internationales du Bureau fédéral de sécurité, et Vladimir PARCHIKOV, Directeur du Service de la Coopération sur les questions humanitaires internationales et des droits de l’homme du ministère des Affaires étrangères. Ils ont également rencontré Vladimir LOUKINE, Commissaire aux droits de l’homme de la Fédération de Russie.

Le CPT était représenté par Silvia CASALE, Présidente du CPT, Mauro PALMA et Jean-Pierre RESTELLINI, membres du CPT au titre de l’Italie et de la Suisse respectivement, ainsi que Trevor STEVENS (Secrétaire exécutif) et Petya NESTOROVA (Chef d’Unité) du Secrétariat du Comité.