Back

Le Secrétaire Général soutient le pacte de l’ONU sur les migrations

« Les droits fondamentaux des mineurs réfugiés et des migrants méritent une protection spéciale », a déclaré Thorbjørn Jagland.
Secrétaire Général Strasbourg 7 décembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Thorbjørn Jagland

Thorbjørn Jagland

Le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe Thorbjørn Jagland a apporté son soutien au Pacte mondial des Nations Unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, qui doit être adopté la semaine prochaine à Marrakech.

« Les migrations sont l’un des principaux défis de notre époque. Elles affectent le bien-être, la dignité et parfois même la survie de millions de gens, dont beaucoup fuient les guerres, les persécutions ou les catastrophes naturelles.

Le Conseil de l’Europe a contribué au Pacte mondial sur les migrations, qui permettra de promouvoir la coopération entre les pays, ainsi qu’à l’échelle internationale. Les droits fondamentaux des mineurs réfugiés et migrants en particulier méritent une attention particulière.

Avant même l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), ce lundi, je tiens à rendre hommage à l’intuition et à la détermination du Secrétaire Général des Nations Unies António Guterres, qui a voulu que ce Pacte soit adopté ».

La Convention européenne des droits de l’homme, qui se fonde sur la DUDH, permet aux plus de 830 millions d’habitants des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe de porter leurs griefs concernant des violations alléguées de leurs droits fondamentaux devant la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.


follow us follow us

       

Galleries Galleries
galleries link
Facebook Facebook
@coe on Twitter @coe on Twitter