Accueil

 

En bref

Stratégie pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Objectifs Stratégiques

Le programme pour l'égalité entre les femmes et les hommes

Evénements

Egalité entre les femmes et les hommes

Actualités

La Convention d'Istanbul remporte le Prix “Vision Award 2014”

UNVAW prize[15/10/2014] Le 14 octobre, le Conseil pour l’avenir du monde (World Future Council), l’Union interparlementaire et ONU Femmes ont décerné leur tout nouveau prix de la catégorie « Vision Award » à la Convention d’Istanbul. Présenté comme faisant partie intégrante du Prix de la Politique d’Avenir, ce prix rend hommage au caractère innovant de la Convention d’Istanbul et à la vision qu’elle contient d’une vie sans violence pour les femmes d’Europe et d’ailleurs.

Il s’agit du deuxième prix accordé à la Convention d’Istanbul, apportant ainsi une nouvelle marque de reconnaissance faisant d’elle l’instrument international le plus complet à l’heure actuelle en matière de violence à l’égard des femmes.

Lien vers le Prix de la Politique d’Avenir

Brochure d’information sur le Prix de la Politique d’Avenir 2014 (en anglais seulement)

Photos

Acceptance speech by Marja Ruotanen (en anglais seulement)

Congratulatory speech by UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka (en anglais seulement)


Série de documents sur la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes

[07/10/2014] La Convention d’Istanbul ne constitue pas seulement un cadre permettant de fixer des orientations et comprenant des obligations juridiquement contraignantes pour ses Etats parties, mais elle est également une source d’inspiration et un guide pour tous les professionnels agissant dans les domaines de la justice, de la santé et des services sociaux, y compris ceux qui sont issus de la société civile.

Le Conseil de l’Europe vient de publier une série de documents sur la Convention, en tant qu’outil pour la mise en œuvre de ce traité innovant. Chaque document existant et à paraître dans le cadre de cette série a été conçu comme un guide pratique, facile à utiliser, dédié à un article spécifique de la Convention. Ils respectent une structure générale qui comprend une description détaillée de la nature des obligations de l’article en question, des exemples de bonne pratique, ainsi que des informations sur les travaux à la pointe de la recherche en la matière et sur les ressources visant à mettre en œuvre les dispositions prévues.

Les trois premiers documents de cette série ont pour objet le thème de la prévention de la violence à l’égard des femmes :
Mesures de prévention de la violence à l’égard des femmes : Article 12 de la Convention d’Istanbul
Sensibilisation : Article 13 de la Convention d’Istanbul
Programmes préventifs d’intervention et de traitement visant les auteurs d’infractions : Article 16 de la Convention d’Istanbul

“Lutter contre les stéréotypes de genre dans et par l'éducation” - 2ème Conférence des Points de contact nationaux, Helsinki, Finlande, 9-10 octobre 2014

Helsinki PlaceL’éducation est un droit de l’homme fondamental et la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’éducation est une condition préalable à l’égalité de facto entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de la vie sociale. La Commission pour l’égalité entre les femmes et les hommes a défini l’éducation non stéréotypée et l’approche intégrée de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le système éducatif comme l’une de ses grandes priorités. Cette question a été également reprise par le Conseil de l'Europe dans sa Stratégie sur l’égalité entre les femmes et les hommes et constituera le sujet principal de la 2ème Conférence annuelle des Points de contact nationaux. (site web de la conférence)


La Convention d’Istanbul entre en vigueur

mosaic VAW [01/08/2014]  Trois ans après avoir été ouverte à la signature à Istanbul, la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique entre en vigueur le 1er août 2014. A ce jour treize Etats membres du Conseil de l’Europe ont ratifié ce nouvel instrument relatif aux droits de la personne et 23 autres l’ont signé. La Convention est ouverte à l’adhésion d’Etats non-membres de l’Organisation.

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la Convention, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a déclaré «qu’il faut que tous œuvrent maintenant pour améliorer la vie des femmes et des filles nombreuses qui sont victimes de la violence uniquement en raison de leur sexe».

Le cadre de cette Convention crée un modèle d’approche coordonnée et centrée sur les victimes pour combattre toutes les formes de violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Le fait qu’il soit axé sur la violence visant des femmes en raison de leur sexe et ses rapports avec l’inégalité des sexes montre que le Conseil de l’Europe est à la tête de l’action internationale destinée à protéger les droits fondamentaux des femmes. C’est pourquoi, la Convention porte sur la violence domestique en tant que violence liée à la différence entre les sexes sans perdre de vue les hommes, les enfants et les personnes âgées victimes de violences domestiques, envers lesquels la Convention peut s’appliquer si les Etats parties le souhaitent.

L’entrée en vigueur de la Convention d’Istanbul comble une lacune béante dans la protection des droits des femmes en Europe. Elle instaure désormais des normes juridiquement contraignantes pour améliorer la prévention de la violence, mieux protéger les victimes et sanctionner davantage les auteurs d’infractions par un ensemble de mesures intégré. La mise en œuvre effective de la Convention sera assurée par un mécanisme de suivi, qui sera mis en place au début de 2015.

Lien vers le message vidéo du Secrétaire Général du Conseil de l'Europe

Lien vers le communiqué de presse

Lien vers l'article du Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe

Lien vers le spot vidéo

Couverture médiatique


La lutte contre les violences faites aux femmes doit devenir une priorité absolue

[29 juillet 2014] A la veille de l'entrée en vigueur de la Convention d'Istanbul le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a publié une déclaration intitulée « La lutte contre les violences faites aux femmes doit devenir une priorité absolue » dans sa déclaration, le Commissaire renvoie au récent Étude analytique des résultats du 4e cycle de suivi de la mise en œuvre de la Recommandation Rec(2002)5 sur la protection des femmes contre la violence dans les États membres du Conseil de l’Europe. En savoir plus....  


Conférence « Pour Garantir l’égalité d’accès à la justice des femmes » (15-16 octobre 2015 à Berne, Suisse)

Bern Le Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes de la Suisse et la Commission Egalité du Conseil de l’Europe organisent cet événement en 2015. Veuillez bloquer ces dates dans vos agendas et consultez régulièrement ce site web. En savoir plus....


Protéger les droits des femmes pendant la crise

[10/07/2014 - Source: CdE - Commissaire aux droits de l'homme]

Les femmes et les hommes ne sont pas égaux face à la crise économique. La crise, et les mesures d’austérité qu’elle a entraînées, ont frappé les femmes de manière disproportionnée et compromis les progrès déjà réalisés en ce qui concerne la jouissance des droits de l’homme par les femmes. Pour enrayer cette tendance et l’inverser, il est nécessaire d’adopter des mesures qui tiennent compte de considérations de genre

Augmentation de la pauvreté des femmes

Dans la plupart des pays touchés par la crise économique s’observe une féminisation croissante de la pauvreté. Une étude menée en 2013 sur l’accès aux banques alimentaires en France a révélé que les premiers bénéficiaires étaient les femmes de 26 à 50 ans avec au moins un enfant. Ce constat témoigne de la vulnérabilité des familles monoparentales, mais aussi de l’inégalité des femmes et des hommes face à la crise. En Europe, il y a en moyenne 7 fois plus de mères célibataires que de pères célibataires. En outre, ainsi que l’a indiqué Eurostat, les femmes seules de plus de 65 ans sont exposées à un risque de pauvreté bien plus élevé que les hommes seuls du même âge. Lire la suite →


Violence à l’égard des femmes – La réponse du Conseil de l’Europe

[19/03/2014] Le 19 mars 2014, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a tenu un débat thématique sur la violence à l’égard des femmes – La réponse du Conseil de l’Europe. Tous les orateurs ont reconnu l’importance et la valeur des mesures prises par le Conseil de l’Europe pour soutenir les États membres dans leurs efforts en vue de prévenir et de combattre la violence à l’égard des femmes. Dans ce contexte, ils ont mis en avant l’importance de la Stratégie du Conseil de l'Europe pour l'égalité entre les femmes et les hommes (2014-2017) et de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul). Une coopération bien ciblée et des synergies avec d’autres organisations régionales et internationales, en particulier l’UE, ONU Femmes, l’OHCHR, l’OEA et l’OSCE, ont accru la visibilité des travaux du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la protection des femmes contre la violence et ont conduit à faire largement reconnaître la Convention d'Istanbul comme instrument mondial pour éradiquer la violence fondée sur le sexe.

L'analyse des résultats du 4e cycle de suivi de la mise en œuvre de la Recommandation Rec(2002)5 sur la protection des femmes contre la violence dans les États membres du Conseil de l’Europe a été mise à la disposition des participants. Le document présente une vue d’ensemble de la situation dans 46 des 47 États membres du Conseil de l’Europe en ce qui concerne les mesures visant à lutter efficacement contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Il constitue une source précieuse d’informations pour tous ceux engagés dans la prévention et la lutte contre cette violence.


Temps forts du Conseil de l'Europe en 2013 - Egalité entre les femmes et les hommes et violence à l’égard des femmes

2013 a été une année riche en activités et en réalisations dans le cadre du Programme transversal du Conseil de l'Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes. L’adoption de la Stratégie du Conseil de l'Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2014 2017) a constitué une avancée significative de l’Organisation dans son action visant à instaurer l’égalité de fait entre les sexes et à soutenir l’application de ses normes dans les Etats membres. La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes (Convention d’Istanbul) est à présent connue d’un nombre accru de personnes au sein des organisations internationales, des gouvernements, des organisations de la société civile et du grand public … (suite)


Le Secrétaire général du Conseil de l'Europe appelle à ratifier la Convention du Conseil de l’Europe contre la violence à l’égard des femmes

[25/11/2013] À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le Secrétaire Général Jagland a encouragé les Etats membres à ratifier la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes. lire plus...


Le Secrétaire Général salue la stratégie pluriannuelle pour l'égalité entre les femmes et les hommes

13/11/2013 : A l'occasion de la quatrième réunion de la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes, le Secrétaire Général Thorbjørn Jagland a salué l’élaboration de la stratégie pluriannuelle pour l’égalité entre les femmes et les hommes, qui vient d’être adoptée par le Comité des Ministres. Il s’est dit admiratif des résultats obtenus par la Commission pour l’égalité entre les femmes et les hommes par rapport à six objectifs ambitieux :

  • 26 comités directeurs sur 28 et trois organes de suivi ont maintenant désigné des rapporteurs sur l’égalité entre les femmes et les hommes chargés de veiller à ce que la dimension du genre soit dûment prise en compte dans leurs travaux ;
  • un réseau visible et influent de points de contact nationaux dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes a été créé ;
  • la coopération avec des organisations partenaires a été développée, par exemple pour promouvoir la Convention d’Istanbul ;
  • un soutien a été apporté à des pays des régions voisines ;
  • avec 25 signatures et six ratifications (sept avec la ratification par l’Autriche, prévue dès demain, nous pouvons nous sentir fiers et confiants en voyant que la Convention d’Istanbul tend à s’imposer et gagne en reconnaissance en Europe et au-delà ;
  • enfin, en ce qui concerne le Secrétariat du Conseil de l’Europe, la proportion de femmes occupant des postes de cadre supérieur est passée de 30 % en 2011 à 43 % en 2013. Les femmes représentent désormais 30 % des postes de cadre moyen, contre 28 % en 2011. Un expert indépendant a réalisé une analyse de nos processus de recrutement et de sélection sous l’angle de l’égalité entre les femmes et les hommes afin de détecter les éventuels partis pris sexistes et stéréotypes de genre dans nos pratiques et de faire en sorte d’y remédier.

Lien vers le discours (en anglais uniquement)

Galerie photos


Une nouvelle dynamique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes : la stratégie du Conseil de l'Europe pour 2014-2017

Bien que le statut juridique des femmes en Europe se soit amélioré ces dernières décennies, l’égalité effective est encore loin d’être une réalité. Même si l’on constate des progrès (niveau d’éducation, participation au marché du travail, représentation politique), des disparités entre les femmes et les hommes perdurent dans de nombreux secteurs, maintenant les hommes dans leur rôle traditionnel et restreignant les possibilités des femmes de faire valoir leurs droits fondamentaux et d’affirmer leur capacité de décision et d’action. Le déséquilibre des forces entre les femmes et les hommes trouve son expression la plus poussée dans la violence faite aux femmes, qui constitue à la fois une violation des droits de l’être humain et un obstacle majeur à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le 6 novembre 2013, le Comité des Ministres a adopté la Stratégie du Conseil de l'Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes couvrant la période 2014-2017 [lien vers la Stratégie].

 La Stratégie a pour but général d’assurer la promotion et l’émancipation des femmes pour atteindre la réalisation effective de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les Etats membres du Conseil de l’Europe.Cinq objectifs stratégiques ont été définis :

  • combattre les stéréotypes de genre et le sexisme ;

  • prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes ;

  • garantir l’égalité d’accès à la justice ;

  • assurer une participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision politique et publique ;

  • intégrer dans toutes les politiques et dispositions une démarche soucieuse d’égalité entre les femmes et les hommes.

La Stratégie est issue d’une mobilisation sans précédent au Conseil de l'Europe, rendue possible grâce à son nouveau programme transversal pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La nature transversale de ce programme présuppose que tous les organes de prise de décision, de conseil et de suivi soutiennent la Stratégie et contribuent activement à son application. Le Comité des Ministres a invité la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes à suivre de près la mise en œuvre de la Stratégie et demandé au Secrétaire Général de rendre compte chaque année des progrès réalisés.


Thorbjørn Jagland:  le rôle des femmes dans la société en tant que "la plus grande force transformatrice dans le monde aujourd'hui."

A l'occasion de la Journée internationale de la femme, le Secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland, a rendu hommage au rôle croissant des femmes dans les sociétés à travers le monde. Allant de la politique jusqu’aux entreprises, en passant par leur rôle dans la réalisation de la paix, il a qualifié le rôle des femmes dans la société en tant que « la plus grande force transformatrice dans le monde aujourd'hui." Le Secrétaire général a toutefois mis en garde que les femmes «continuent à gagner moins, décident moins et elles sont victimes de violence plus souvent que les hommes,». Jagland a invité les gouvernements à ratifier la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul) et à promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes.   Message Video du Secrétaire général (seulement en anglais)