Untitled 1

Accueil

 

Stratgie pour lgalit entre les femmes et les hommes

En bref

Le programme pour l'galit entre les femmes et les hommes

Thmes

Evnements

L'égalité entre les femmes et les hommes

L'égalité entre les femmes et les hommes : qu'est-ce que c'est ?

  • On entend par égalité entre les femmes et les hommes une visibilité, une autonomie, une responsabilité et une participation égales des femmes et des hommes dans toutes les sphères de la vie publique et privée.

  • Elle s’oppose à l’inégalité – et non à la différence – entre les sexes.

  • L’égalité entre les femmes et les hommes commande d’accepter et de valoriser d’une manière égale la complémentarité des femmes et des hommes et la diversité des rôles qu’ils jouent dans la société.

Le statut juridique des femmes s’est sans aucun doute amélioré mais l’égalité effective est encore loin d’être une réalité. Même si les femmes ont les mêmes droits que les hommes, elles n’ont toujours pas accès à égalité aux possibilités offertes aux hommes et, souvent, ne parviennent pas à faire valoir leurs droits.

Les femmes restent marginalisées dans la vie politique et publique, sont victimes de discrimination au travail ou se heurtent à des difficultés pour concilier vie privée, familiale et professionnelle, sont moins payées que les hommes pour un travail de valeur égale et sont, plus souvent que les hommes, en proie à la pauvreté et au chômage.

Ces inégalités et le déséquilibre des pouvoirs entre les femmes et les hommes trouvent leur pire expression dans la violence faite aux femmes qui constitue une violation des droits humains et un obstacle majeur à l’égalité entre les femmes et les hommes. Il faut donc promouvoir l’égalité en soutenant des politiques concrètes en faveur des femmes, plus susceptibles que les hommes d’être exposées à des pratiques que l’on peut qualifier de torture ou de traitement inhumain ou dégradant (violences physiques et psychologiques, viols, mutilations génitales et sexuelles, harcèlement, traite aux fins d’exploitation sexuelle). Ces violations des droits des femmes sont encore monnaie courante dans certains Etats membres du Conseil de l’Europe.

L’égalité entre les femmes et les hommes ne peut être réalisée que par un travail en commun des femmes et des hommes. L’engagement des hommes à promouvoir l’égalité s’est progressivement développé au cours des dernières années.

Pourquoi le Conseil de l’Europe ?

Le rôle pionnier du Conseil de l’Europe en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes ont conduit à l’instauration d’un cadre juridique solide permettant la mise en œuvre d’une approche globale : des normes qui constituent le cadre dans lequel doivent être menées toutes les initiatives visant à instaurer l’égalité entre les femmes et les hommes ; des normes permettant d’assurer une participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision politique et publique, de protéger les femmes contre la violence et d’élaborer des instruments et des stratégies pour réaliser l’égalité dans les faits, comme l’intégration d’une perspective de genre dans l’ensemble des programmes et politiques ainsi que dans le processus budgétaire.

Le Conseil de l’Europe est en contact permanent avec les gouvernements, les parlements, les pouvoirs locaux, la société civile et les réseaux professionnels. Ces contacts lui permettent de rester au courant des tendances, des possibilités et des risques et de servir de tribune pour échanger de bonnes pratiques, mener des actions de sensibilisation et influer sur les politiques et textes juridiques aux niveaux national et international.

Grâce à la richesse de son expérience et à son réseau d’experts, le Conseil de l’Europe peut conseiller et soutenir ses partenaires pour la mise en œuvre des normes en matière d’égalité entre les femmes et les hommes en Europe et ailleurs.

Le Conseil de l’Europe et l’égalité entre les femmes et les hommes

L’action du Conseil de l’Europe repose sur deux principes :

  • l’égalité entre les femmes et les hommes fait partie intégrante des droits humains

  • elle constitue un critère fondamental de démocratie.

Dans ce cadre, le Conseil de l’Europe a un rôle déterminant à jouer dans la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes et la promotion de l’égalité.

Le Conseil de l’Europe s’emploie à lutter contre toute atteinte à la liberté et à la dignité des femmes, à éliminer la discrimination fondée sur le sexe, à promouvoir une participation équilibrée des femmes et des hommes à la vie politique et publique et à encourager l’intégration d’une perspective de genre dans l’ensemble des programmes et politiques. A partir des années 1980, le Conseil de l’Europe a rempli la mission stimulante de proposer des normes européennes qui ont abouti à une nouvelle conception de la question de l’égalité entre les femmes et les hommes et ont orienté son développement en Europe au cours des dernières décennies.

Ces fondations solides permettent au Conseil de l’Europe d’innover en explorant d’autres moyens de réaliser son objectif, en approfondissant la réflexion sur le rôle des normes et des mécanismes en matière d’égalité et en étudiant les possibilités de tirer un meilleur parti de ces stratégies.

Il le fait en coopération avec des acteurs situés à différents niveaux de gouvernance afin que l’égalité ne soit pas traitée hors contexte, mais soit mise au centre de la préparation des décisions des pouvoirs publics et de leurs processus de mise en œuvre. Une perspective de genre est intégrée dans l’ensemble des programmes et politiques du Conseil de l’Europe qui encourage ses Etats membres à faire de même.

Le programme du Conseil de l'Europe sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Avec le lancement, en 2012, d’un nouveau programme sur l’égalité entre les femmes et les hommes, le Conseil de l’Europe vise à renforcer la portée et la visibilité de ses normes. Pour garantir l’intégration d’une perspective de genre dans l’ensemble des politiques du Conseil de l’Europe et soutenir la mise en œuvre des normes applicables, le programme compte sur :

Des mesures ont été prises pour mettre en place progressivement ces divers éléments. Le processus est toujours en cours. Trois principaux domaines d’action prioritaires ont été définis :

Dans ce cadre, le Conseil de l’Europe devrait développer encore sa coopération avec les organisations partenaires, notamment l’UE, ONU Femmes et l’OSCE.