www.coe.int/ecri
 

A propos de l'ECRI

Statut

Autres décisions CM

Règlement intérieur

Membres de l'ECRI

 

Activités

Mandat

Monitoring par pays

Travaux sur des thèmes généraux

Déclarations

Sensibilisation

 

Bibliothèque

Publications

Recherche(Base de données HUDOC)

Communiqués de presse

 

 Secrétariat

Secrétariat

Contact

 

E-news

Abonnement

 

Accès restreint

Accès membres

Réinitialisation du mot de passe (expiration tous les 2 mois)

 
 
 
 
 
 

 


Communiqué de presse – 25.09.2012
 

Recommandation de politique générale n°14 [fr] - [en]

La Commission anti racisme du Conseil de l’Europe publie des lignes directrices pour lutter contre la discrimination dans le monde du travail

Strasbourg, 25.09.2012 – La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) du Conseil de l'Europe publie aujourd’hui sa Recommandation de politique générale n° 14 qui appelle les 47 Etats membres du Conseil de l'Europe à mettre fin au racisme et à la discrimination raciale dans le monde du travail

Le harcèlement, les représailles et la ségrégation sont des phénomènes qui existent toujours en Europe, affirme l’ECRI, certains travailleurs étant en proie à des « discriminations multiples » fondées sur plusieurs motifs à la fois, comme la « race », le sexe et la religion.

Les gouvernements doivent lancer des plans nationaux pour promouvoir l’égalité et prévenir la discrimination dans le monde du travail, tant dans le secteur privé que public, déclare l’ECRI.

En outre, les lignes directrices exhortent les gouvernements à édicter et à appliquer des lois qui garantissent une véritable protection contre la discrimination directe et indirecte. Les travailleurs qui se plaignent de discrimination ou de harcèlement racial devraient aussi être protégés contre les licenciements ou d’autres mesures de rétorsion.

Les réductions d’impôts ou de primes d’assurance pour les employeurs aux effectifs multiculturels, le financement de programmes de formation, la remise de prix ou de certificats reconnaissant les efforts accomplis sont quelques unes des incitations que les gouvernements devraient adopter pour encourager les employeurs à lutter contre la discrimination au travail.

« La lutte contre la discrimination constitue un bon outil de promotion pour les employeurs » affirme l’ECRI, « les pratiques discriminatoires pouvant à l’inverse donner mauvaise réputation à une entreprise et la rendre moins rentable ».

« L’élimination de la discrimination raciale et la garantie de l’égalité d’accès à l’emploi et aux promotions peuvent créer une population active diverse, offrant aux employeurs un vivier de talents inépuisable » affirme l’ECRI. « Un environnement de travail ouvert à tous et favorable à la diversité bénéficie aux employeurs, aux employés et à la société tout entière ».

Le texte intégral de la recommandation est consultable sur le site www.coe.int/ecri

L’ECRI, organe de protection des droits de l’homme du Conseil de l'Europe composé d’experts indépendants, est chargée du suivi des problèmes de racisme, de discrimination fondée sur les origines ethniques, la couleur, la nationalité, la religion et la langue (discrimination raciale), ainsi que de xénophobie, d’antisémitisme et d’intolérance, d’élaborer des rapports et d’adresser des recommandations aux Etats membres.

Pour de plus amples informations sur l’ECRI, consultez le site : www.coe.int/ecri

Contact presse : Stefano Valenti, Tél: +33 6 22 12 96 29, stefano.valenti@coe.int