Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI)

AVANT PROPOS

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) a été établie par le 1er Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des Etats membres du Conseil de l'Europe, réuni à Vienne en octobre 1993. L'ECRI a pour mission de lutter contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance au niveau de la Grande Europe et sous l’angle de la protection des droits de l'homme. Les membres de l'ECRI sont des experts indépendants, choisis pour leur autorité morale et leur expertise reconnue dans le domaine de la lutte contre le racisme et l'intolérance. Le programme d'activités de l'ECRI comprend trois volets: approche pays par pays; travaux sur des thèmes généraux; activités en lien avec la société civile.
L'une des activités de l'ECRI relevant du deuxième volet de son programme d’activités portant sur des thèmes généraux, consiste à recueillir des exemples de «bonnes pratiques» existant dans les Etats membres en matière de lutte contre le racisme et l'intolérance dans différents domaines. L’ECRI publie ces exemples sous forme de recueil de «bonnes pratiques», qu'elle distribue aux milieux intéressés par la lutte contre le racisme et l'intolérance, dans le but d'inspirer leur action.
La présente publication contient des exemples de «bonnes pratiques» pour lutter contre le racisme et l'intolérance dans les médias. Les exemples cités ont été recueillis par une consultante, Mme Isabel Melis, journaliste indépendante. Cette publication a été réalisée en toute indépendance par la consultante et n’engage pas la responsabilité de l'ECRI, ni du Conseil de l'Europe, ni de ses Etats membres. Les exemples qui suivent ne doivent pas être considérés comme des recommandations adressées aux Etats membres du Conseil de l'Europe. Les lecteurs sont priés de noter que cette publication est une compilation d'exemples présentés sous la forme d'un catalogue, à titre d'information, afin de servir de source d'inspiration aux parties intéressées.