At a glance
Home
About the CEPEJ
A word from the President
Secretariat
Activities
  MEETINGS
Calendar
Meeting reports
  EVENTS
Conferences
Gathering around CEPEJ
European Day for Justice
The Crystal Scales of Justice Award
  CEPEJ WORK
Evaluation of Judicial Systems
Judicial time management
Quality of justice
Enforcement
Mediation
  CO-OPERATION PROGRAMMES
Targeted co-operation
Turkey (JP COMASYT)
South programme (Morocco, Tunisia and Jordan)
Jordan
Armenia, Azerbaijan, Georgia, Republic of Moldova and Ukraine
Albania
Croatia 
  PILOT COURTS

Activities of the network

 

LISBON NETWORK

Activities of the network
In the field
CEPEJ documents
Legal instruments
ECHR judgements
Thematic files
Press releases
CEPEJ Studies
Newsletter
  SEARCH
Simple search
Advanced search
News: RSS format
Country profile
Country Profiles A-Z
links
COE bodies, international organisations ...
restricted
  MEETINGS
Restricted access
  FORUM
Discussion Forum
Users' guide of the Forum
Reset password
  JUDICIAL SYSTEMS
Evaluation scheme

Ecole Nationale de la Magistrature - Bordeaux
Journée consacrée aux délais judiciaires
20 Janvier 2011

Messieurs Jean-Paul JEAN, Avocat général près la Cour d’appel de PARIS et Jacques BÜHLER, Secrétaire général du tribunal fédéral de LAUSANNE, ont analysé la gestion du temps judiciaire au regard notamment de la jurisprudence de la Cour Européenne des droits de l’Homme qui n’a pas épargné la France.

Ces deux magistrats, investis dans le service public de la justice tant au plan national (français et suisse) qu’européen, œuvrent en effet à la mise en place d’outils à destination des magistrats des 47 pays du Conseil de l’Europe en tant que membres de la Commission Européenne pour l’Efficacité de la Justice.

Après une présentation des méthodes de diagnostics des temps morts, excessifs mais aussi des solutions d’amélioration des processus, une étude de 4 dossiers a permis aux auditeurs et aux greffiers en chef stagiaires, qui prennent tous part à l’écoulement du temps dans un procès judiciaire, de constater, par eux-mêmes, les écueils et les marges d’action dont chacun dispose dans son domaine de compétence.

Le temps du greffe, du magistrat, mais aussi celui des parties pour accomplir leurs diligences, celui des auxiliaires de justice, des services enquêteurs se cumulant, il est important que chaque apprenant - Greffier en Chef stagiaire ou Auditeur de justice- soit en capacité de prendre en compte la notion de délai.