Le Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe

Chaque année depuis 1995, Le Prix Nord Sud du Conseil de l’Europe est attribué à deux personnalités s’étant distinguées par leur engagement pour la défense et la promotion des Droits de l’homme et de la démocratie pluraliste, le développement du dialogue interculturel et le renforcement du partenariat et de la solidarité Nord-Sud.

Le Prix est décerné à un candidat du Nord et à un candidat du Sud après délibération du Jury composé des membres du Bureau du Centre Nord Sud et du Conseil général du Conseil de l’Europe et Présidé par le Président ou la Présidente du Conseil Exécutif du centre Nord Sud, assisté dans sa tâche par le Secrétariat du centre Nord Sud.

Il est alors remis aux lauréats à l’occasion d’une cérémonie solennelle qui se tient au début de l’année suivante à Lisbonne avec la participation, du côté du pays hôte, du Président de la République, du Président du Parlement et d’un membre du Gouvernement et, du côté du conseil de l’Europe, du Secrétaire Général, du Président de l’Assemblée Parlementaire et du président du Conseil Exécutif du Centre Nord Sud.

Les lauréats
2010

Louise Arbour est née le 10 Février 1947 à Montréal, Québec. Mme Arbour, de nationalité canadienne, a commencé sa carrière universitaire en 1974. En 1995, Mme Arbour a été nommée commissaire pour mener une enquête sur la Prison des femmes de Kingston, en Ontario. En 1996, elle a été nommée par le Conseil de sécurité des Nations Unies en tant que procureur en chef des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda. En 1999, elle a été nommée à la Cour suprême du Canada. Mme. Arbour a reçu des doctorats honorifiques d'une trentaine d' universités et de nombreuses médailles et récompenses et est membre de nombreuses et éminentes sociétés et organisations professionnelles. Louise Arbour a servi comme
président et chef de la direction du Groupe International Crisis depuis Juillet 2009. Auparavant, ses actions ont été menées en tant que Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, de 2004 à 2008.

 


Luiz Inácio Lula da Silva
(né le 27 Octobre 1945), plus communément connu sous le nom de Lula, a été le 35e président du Brésil. Il a été élu en 2002 et réélu en 2006 pour un second mandat qui a pris fin le 1er Janvier 2011. Il a commencé son militantisme politique à l'âge de 19 ans, en s'impliquant dans des activités syndicales et, après une participation très engagée dans les mouvements ouvriers, en 1980, avec un groupe d'universitaires, d'intellectuels et de dirigeants syndicaux, il a fondé le Partido dos Trabalhadores (PT) ou Parti des travailleurs. Au cours de son mandat de Président, la politique étrangère du Brésil est devenue célèbre pour son engagement pour la promotion des relations "Sud-Sud", la lutte contre la pauvreté et la promotion du développement économique et de l'égalité sociale dans le monde entier.

2009


La Cérémonie de remise du Prix Nord-Sud a eu lieu, le 18 mai 2010, à l'Assemblée Parlementaire portugaise, en présence de M. Jaime Gama, Président de l'Assemblée. Le Prix a été remis par le Président de la République portugaise, M. Aníbal Cavaco Silva à Mme Rola Dashti et et à M. l'Ambassadeur Alekseev, en représentation de M. Mikhaïl Gorbachev.
Rula Dashti est une activiste de premier plan au Koweit et à travers la région, défendant la réforme démocratique, luttant en faveur de l'égalité hommes/femmes et renforçant le rôle des femmes dans la vie publique. Elle s'est également associée à plusieurs activités pour l'émancipation des femmes au Yémen. Lors des élections parlementaires de 2009, elle et trois autres femmes ont obtenu des sièges devenant ainsi les premières femmes à entrer au Parlement koweïtien.
Mikhail Sergeyevich Gorbatchev est un homme politique russe. Il a été le dernier Secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, de 1985 à 1991, et aussi le dernier chef d'Etat de l'URSS, de 1988 jusqu'à son effondrement en 1991. Les tentatives de réforme de Gorbatchev ont contribué à la fin de la Guerre froide. En 1990, Gorbatchev a reçu le Prix Nobel de la paix pour "son rôle de premier plan dans le processus de paix qui caractérise aujourd'hui des parts importantes de la communauté internationale".

2008

 


Le 16 Mars 2009 a eu lieu la Cérémonie de remise du Prix Nord-Sud 2008 qui a récompensé Sa Majesté la Reine Rania de Jordanie (Jordanie) et Jorge Sampaio (Portugal),
Sa Majesté la Reine Rania canalise ses énergies dans des initiatives qui aspirent à améliorer les conditions de vie des Jordaniens. Comme Première Dame, les activités de la Reine Rania englobent des questions d’intérêt national, comme l'environnement, la jeunesse, les Droits de l'Homme, la condition des femmes parmi d'autres.
Jorge Sampaio, ancien Président de la République Portugaise et Haut représentant des Nations Unies pour l'Alliance des Civilisations a toujours été profondément impliqué dans la poursuite de la Paix dans le monde entier.

2007

Le jury a décidé d'attribuer le prix Nord-Sud 2007 à Mme Simone Veil (France), dont la vie est un symbole de courage et Kofi Annan (Ghana), qui fut le septième Secrétaire Général des nations Unies et qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2001, pour leur contribution à la défense et à la promotion des Droits de l’homme à travers le monde.

2006

Le jury a décidé d'attribuer le prix Nord-Sud 2006 à Mme Mukhtaran Bibi (Paquistan), connue pour sa détermination à promouvoir les droits des femmes au Pakistan et le Père Francisco Van Der Hoff (Pays-bas), Fondateur de l’association de commerce équitable Max Havelaar.

2005

Le prix Nord-Sud 2005 a été attribué à
Mme Bogaletch Gebre, fondatrice de l’organisation éthiopienne « Kembatta Women’s Self-Help Centre » une ONG éthiopienne dont les objectifs sont de lutter contre toutes atteintes aux droits des femmes et toutes autres formes d’abus et à M. Bob Geldof, musicien et producteur irlandais qui a travaillé, ces vingt dernières années, sur les questions africaines. Membre de la Commission pour l'Afrique, il s’est aussi impliqué dans la Campagne “Make Poverty History”, coalition appelant à la justice, à l’annulation de la dette en 2005.

2004

En 2004 les récipiendaires du Prix Nord-Sud ont été Nawal El Saadawi écrivaine et psychiatre égyptienne et Stéphane Hessel, Ambassadeur de France. En conséquence de ses écrits littéraires et scientifiques, Nawal El Saadawi s’est heurtée tout au long de sa vie à de nombreuses difficultés et parfois même à des menaces qui la conduiront à passer cinq ans en exil. Stéphane Hessel, est connu pour ses prises de position courageures et ses écrits en faveur des plus démunis et de la protection des droits de l’homme. Membre du gouvernement français sous Pierre Mendes France, occupant plusieurs positions à l’ONU, il s’engage en 1996 comme médiateur dans le conflit des sans-papiers en France.

2003

En 2003, le jury a honoré les parlementaires avec l'attribution du prix Nord-Sud à Frene Ginwala, Présidente du Parlement sudafricain, militante du mouvement antiapartheid, qui a été contrainte pendant de longues années à l'exil et a été la principale animatrice du processus de création du Parlement panafricain. L`autre lauréat a été António de Almeida Santos, ancien Président de l'Assemblée de la République portugaise (de 1995 à 2001) qui a eu une carrière remarquable en tant que parlementaire et leader du parti socialiste portugais.

2002

Le jury a décidé d'attribuer le prix Nord-Sud 2002 à Albina du Boisrouvray, fondatrice et présidente de l'Association François-Xavier Bagnoud, connue pour son action sur différents continents, notamment au niveau de la protection des enfants orphelins et malades du sida, et à Xanana Gusmão, Président de la République démocratique du Timor-Est , leader de la résistance timoraise de 1979 à 1999 et reconnu comme un fervent partisan de l'Etat de droit, de la démocratie pluraliste et du respect des droits de l'homme.

2001

Maria de Nazaré Gadelha Ferreira Fernandes


Cornelio Sommaruga

En 2001, c'est à Maria de Nazaré Gadelha Ferreira Fernandes, responsable juridique du Centre de défense des droits de l'homme du diocèse de Rio Branco, dans l'Etat d'Acre (Brésil) qu'a été décerné le prix. Son témoignage sur l'existence de groupes organisés d'extermination et de trafic de drogues dans cet Etat lui a valu de sérieuses menaces. Le prix a également été attribué à Cornelio Sommaruga, docteur en droit, ancien président du Comité international de la Croix-Rouge, ardent défenseur du processus d'Ottawa et expert de la problématique des mines.

2000

Marguerite Barankitse

Mário Soares

Le prix Nord-Sud 2000 a été attribué à Marguerite Barankitse, responsable de centres d'accueil pour enfants au Burundi et Mário Soares, ancien Président de la République du Portugal. La première a su se démarquer à travers son dévouement pour la cause des enfants victimes de la guerre, notamment les orphelins. Mário Soares est reconnu pour sa lutte contre la dictature dans son pays.

1999


Abderrahman Youssoufi et Emma Bonino

En 1999, l'engagement du commissaire européen, Emma Bonino, pour les grandes causes humanitaires à travers son intervention directe dans les pays déchirés par la guerre et auprès des populations les plus démunies, a été récompensé. L'autre prix a été remis à Abderrahman Youssoufi, Premier ministre du Royaume du Maroc et ardent défenseur des droits de l'homme dans les pays arabes. Son travail soutenu et inconditionnel pour la cause a ainsi été mis en relief.

1998

Graça Machel

Lloyd Axworthy

Le prix 1998 a été décerné à Graça Machel, présidente de l'Organisation nationale des enfants du Mozambique pour son rôle éminent auprès des enfants de son pays affligés par la guerre et, parallèlement, pour son dévouement à la cause de l'éducation. Lloyd Axworthy, ministre des Affaires étrangères du Canada, s'est également vu attribuer le prix pour son travail remarquable dans la lutte pour bannir l'utilisation des mines antipersonnel à l'échelle internationale.

1997


Mary Robinson


Patricio Aylwin

Mary Robinson a été l'une des récipiendaires du prix Nord-Sud 1997. Ancienne Présidente de l'Irlande, son implication soutenue dans le domaine des droits de l'homme l'a conduite à occuper le poste de haut-commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme. Patricio Aylwin, ancien Président du Chili, a soutenu et défendu avec ardeur le processus de transition démocratique dans son pays. En guise de mention pour le travail accompli, il s'est vu attribuer l'autre prix.

1996

Danielle Mitterrand


Femmes algériennes

Le prix Nord-Sud 1996 a, pour sa part, été remis à Danielle Mitterrand, présidente de la Fondation France Libertés, pour ses prises de position en faveur de la protection des droits de la personne et, de manière symbolique, aux femmes algériennes, pour leur lutte quotidienne pour la liberté.

1995

En 1995, l'un des prix a été décerné à Peter Gabriel, dont l'œuvre musicale a contribué au rayonnement des musiques du monde. En 1992, il a lancé le programme Witness qui a permis de fournir un appui logistique aux militants des droits de l'homme à travers le monde. L'autre prix a été attribué à Vera Duarte, première femme à être élue à la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples.