Description du prix
Le prix Nord-Sud 2009 est l’oeuvre de l’artiste Livio de Moraes. Citoyen mozambicain résidant au Portugal, Livio de Moraes coopère depuis de nombreuses années avec le Centre Nord-Sud, et s’est engagé également dans des projets humanitaires avec l’UNESCO.

La statue est une allégorie de notre mère universelle, la planète Terre, enlaçant ses deux enfants, le Nord et le Sud. On pourrait les imaginer vrais jumeaux, monozygotes dotés du même patrimoine génétique, ou faux jumeaux, fille et garçon dont l’interaction a le pouvoir de donner la vie. En tous les cas, la mère et ses deux enfants forment une famille indissociable, et ne peuvent trouver leur plein épanouissement qu’ensemble.

Si elle était humaine, la mère serait Lucy, notre commune ancêtre africaine. Si elle était divine, elle serait la « mère Terre », présidant aux processus naturels de fertilité et de fécondité, dont le culte remonte au paléolithique et transcende les civilisations : Mahimata pour les Hindous, Isis pour les Egyptiens, Gaïa pour les Grecs, Tellus pour les Romains, Nerthus pour les peuples germaniques, Frigg pour les peuples nordiques, Umaï pour les Mongols.

Quant aux jumeaux, plutôt que Romulus et Rémus ou qu’Adam et Eve, il pourrait s’agir du couple primordial de la mythologie africaine, formé par des jumeaux mixtes créé par Dieu alors que le soleil était à son zénith et qui, ayant décidé de s’affranchir de la tutelle divine, vinrent se réfugier sur Terre pour le meilleur et pour le pire.

La statue est exécutée en bronze, matériau millénaire intemporel, extrait du Coeur/ventre de la Terre. L’artiste a utilisé la technique africaine de la « cire perdue » et la technique des bronzes du Bénin. Au niveau de la forme, le corps compact veut transmettre l’idée de solidarité humaine et de don à l’Autre.

La statue est érigée sur une base faite de bois africain, simple et chaleureux, le Tola.
La base est circulaire pour évoquer la forme sphérique de la planète Terre, lieu privilégié de la vie humaine. Les méridiens et les parallèles, tracés sur la base, ne représentent pas des frontières mais l’espace et le temps, la dynamique de la nuit, du jour, l'écoulement du temps et l'Histoire de l’Humanité elle-même.

En termes esthétiques, la Statue a été conçue suivant des formes polies. Le noir, couleur noble par excellence, a été choisi comme symbole de reconnaissance de la valeur et de la dignité des lauréats.