Retour

Liberté d'expression et démocratie dans l'âge digital - Opportunités, droits, responsabilités

headline Belgrade 07/11/2013
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Dans le discours qu'il a prononcé aujourd'hui lors de la conférence des ministres responsables des médias et de la société de l'information, organisée par le Conseil de l'Europe, le Commissaire a jugé préoccupantes les restrictions apportées à la liberté des médias au nom de la sécurité nationale, après les révélations récentes concernant les programmes de surveillance de masse mis en œuvre par les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

"L'espionnage d'individus pratiqué à grande échelle, sans règles juridiques strictes ni contrôle démocratique, peut être préjudiciable à la liberté d'expression, car il risque d'avoir un effet dissuasif sur les journalistes d'investigation et les militants, qui peuvent craindre d'exposer leurs sources."

Le Commissaire a souligné la nécessité de veiller à ce que la liberté des médias s'applique au nouvel environnement numérique, puisque, outre les journalistes, ce sont désormais aussi des blogueurs, des militants et des citoyens ordinaires qui diffusent des informations dans l'intérêt général. "La défense d'un internet ouvert, qui ne soit pas soumis à des restrictions excessives de la part des autorités (et des entreprises privées) constitue donc un aspect important de mon travail dans le domaine de la liberté d'expression".

Lire le discours


Contact presse au bureau du Commissaire:
Stefano Montanari, +33 (0)6 61 14 70 37 ; stefano.montanari@coe.int

Suivez le Commissaire sur Twitter