Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA)

(Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste ) est composée de représentants du gouvernement, ainsi que les organisations gouvernementales et non gouvernementales. Son but est de soutenir, d’un point de vue politique et social, la nécessité d'une éducation sur l'Holocauste, de la commémoration et de la recherche au niveau national et international.

Cette institution est issue de la  Déclaration du Forum international de Stockholm sur l'Holocauste.

L'Alliance a également constitué des comités spécialisés sur l'antisémitisme et le négationnisme, sur la situation des Roms, sur les lieux de mémoire, sur des projets d'information, et sur les défis spécifiques concernant l'éducation et l’Holocauste.

Par conséquent, l'IHRA offre des subventions aux projets traitant du génocide rom.

Plus d'information sur les activités concernant les Roms mises au point par les membres
 

Congrès et ateliers

L’IHRA insiste sur l'importance de l'enseignement de l'Holocauste et, par conséquent, a organisé plusieurs conférences et ateliers sur le sujet. Par exemple, l'atelier “Roma Genocide Education” (Education sur le Génocide des Roms), le 14 Juin 2008 (à Linz, Autriche), ou le Congrès "Holocaust Era Assets Conference" (Prague et Terezin, 26-30 Juin 2009).

Plus d'informations sur les activités réalisées au cours des dernières années.
 

Matériel pédagogique

L'IHRA présente sur son site Internet plusieurs  lignes directrices concernant l'éducation sur l'Holocauste, et notamment  ce qu'il faut enseigner.

En partenariat avec l'OSCE et Yad Vashem: Préparation aux journées de commémoration de l'Holocauste: les directives pour les Enseignants, publié en 2006 en plusieurs langues.

Gerhard Baumgartner a édité en 2008 - pour usage interne seulement - Collected Case Studies. Workshop “Roma Genocide Education”, Linz, 14th of June 2008 (Recueil des études de cas. Atelier “Education sur le Génocide des Roms”, Linz, 14 Juin 2008). Les textes ont été rédigés par des spécialistes du Samudaripen, par exemple J. Barsony, G. Baumgartner, L. Gabcova, Z. Kumanova, M. Kelso et M. Schuster.