Retour

La dimension esthétique dans le programme scolaire – un outil de prévention de la violence à l’école ?

Discrimination et violence | Méthodologies et pédagogie PDF
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Cette unité de formation (UF), développée dans le cadre du module du Programme Pestalozzi sur l’Éducation à la prévention de la violence à l’école (VIO), consiste en trois activités, et comprend une session d’évaluation. Elle est conçue pour la formation initiale et continue de groupes de 15 à 20 formateurs d’enseignants.

Les participants sont invités à identifier une émotion qu'ils peuvent reconnaître afin de peindre une image, où ils sont libres de choisir les couleurs, la structure et la forme, qu'ils pensent représenter visuellement leur émotion.

En utilisant la musique enregistrée comme base de travail par deux ou en petits groupes, les participants sont invités à utiliser leurs bras et leurs mains pour "dessiner" de telle sorte qu'il soit possible pour leur partenaire d'imiter ou de "refléter" simultanément leurs mouvements.

En travaillant par deux, on demande aux participants de décrire des peintures à leur partenaire sans leur permettre de voir l'œuvre d'art réelle. Lorsque les deux participants terminent de faire des esquisses basées sur les descriptions de l'autre, ils comparent l'esquisse avec le tableau original. Enfin, les participants choisissent l'une des images à mettre en scène.

Cliquez ici pour accéder à la ressource (en anglais uniquement)

Pour citer cette ressource: Hestholm, A. (2012). The esthetical dimension in the school curriculum – a tool for prevention of violence in school? In Council of Europe Pestalozzi Programme Training Units.

Moyenne (0 Voter)


Aucun commentaire. Please sign in to comment.