Identité visuelle de la Charte sociale européenne

      Deux réclamations ont été soumises contre la Grèce pour non-respect des dispositions de la Charte relatives aux rémunérations et aux conditions de travail

      Fédération générale des employés des compagnies publiques d’électricité (GENOP-DEI) / Confédération des syndicats des fonctionnaires publics (ADEDY) contre la Grèce, nos 65/2011 et 66/2011

      [09/03/2011] Les réclamations ont été enregistrées le 21 février 2011. Selon les syndicats réclamants, la Fédération générale des employés des compagnies publiques d’électricité (GENOP-DEI) et la Confédération des syndicats des fonctionnaires publics (ADEDY) les mesures relatives aux rémunérations et aux conditions de travail prévues par la loi n°3863 du 15 juillet 2010 constituent une violation de certaines provisions de la Charte sociale européenne.

      Selon la réclamation n° 65/2011 il y aurait une violation de l'article 4 (droit à une rémunération équitable) de la Charte sociale européenne et  de l'article 3 du Protocole additionnel de 1988 (droit de prendre part à la détermination et à l'amélioration des conditions de travail et du milieu du travail). 

      Selon la réclamation n° 66/2011 certaines mesures relatives aux conditions de travail des jeunes et des jeunes adultes violeraient les articles suivants : articles 1 (droit au travail), 4 (droit à une rémunération équitable), 7 (droit des enfants et des adolescents à la protection), 10 (droit à la formation professionnelle) et 12 (droit à la sécurité sociale) de la Charte.