Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO)

Drago KOS, le Président du Groupe d’Etats contre la Corruption (GRECO), est profondément inquiet de la suppression du Bureau du Commissariat contre la corruption en Italie

[Strasbourg, 08/07/2008] Dans une lettre (en anglais) adressée au Haut Commissaire italien contre la corruption, le Président du GRECO exprime sa profonde inquiétude quant à la décision du gouvernement de l’Italie, prise par décret-loi, de supprimer cette institution.

La suppression du Bureau du Haut Commissaire contre la corruption, créé le 24 octobre 2004, prendra effet le 25 août 2008.

Au cours de la réunion plénière d’octobre, la délégation italienne auprès du GRECO sera appelée à fournir davantage de renseignements sur les raisons qui ont motivé cette décision et sur ses conséquences prévisibles dans la lutte contre la corruption en Italie. L’Italie est devenue le 45e membre du GRECO le 30 juin 2007.

Selon le programme d’activités du GRECO, la première visite d’évaluation de l’Italie est prévue pour octobre 2008.