Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO)

Communiqué de presse - 758(2006)

« La corruption met en jeu les fondements mêmes de la démocratie »

Strasbourg, 06.12.2006 – « Quand des fonctionnaires, des hommes politiques ou des membres de la magistrature se livrent à des malversations et à des abus de biens sociaux, ce sont les fondements mêmes de la démocratie qui sont en jeu », a déclaré Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, en s’adressant aujourd’hui à la 31ème réunion plénière du Groupe d’Etats contre la Corruption (GRECO).

A quelques jours de la Journée Internationale contre la Corruption, le Secrétaire Général a soutenu les initiatives du GRECO visant à limiter l’immunité dont bénéficient certaines catégories de responsables publics et/ou de représentants élus. « Traduire en justice les ministres, les députés et les hauts responsables pour enrichissement illicite et autres actes de corruption, comme on l’a vu dans certains de nos Etats membres, ne peut que renforcer la confiance des citoyens dans les institutions démocratiques et l’Etat de droit. »

Le GRECO a établi des normes élevées pour le suivi des mesures anti-corruption dans une vaste majorité des Etats membres du Conseil de l’Europe. Il devrait continuer à développer ses activités et renforcer sa coopération avec les Nations Unies et l’OCDE », a souligné M. Davis.

Le GRECO accueillera, le 1er février 2007, son 44ème Etat membre, la Fédération de Russie. Les travaux futurs du GRECO porteront sur le financement des partis politiques.

Le discours du Secrétaire Général est disponible dans son intégralité sur www.coe.int.

Pour plus d’informations sur le GRECO, voir www.coe.int/GRECO.

Division de la Presse du Conseil de l’Europe
Tel: +33 (0)3 88 41 25 60
Fax:+33 (0)3 88 41 39 11
pressunit@coe.int
www.coe.int/press