Messages prioritaires



Près d’UN enfant sur CINQ est victime d’abus sexuels. Cet enfant a besoin d’aide. VOUS pouvez être celui ou celle qui l’aidera.

Les violences sexuelles à l’égard des enfants peuvent se manifester sous de nombreuses formes : inceste, pornographie, prostitution, traite, corruption et sollicitation par le biais d’Internet. La Convention de Lanzarote recense les mesures nécessaires pour empêcher que cela se produise. Ces mesures doivent dorénavant être appliquées.


Près d’UN enfant sur CINQ est victime d’abus sexuels. Cet enfant est détenteur d’un terrible secret. VOUS pouvez être celui ou celle qui l’écoutera et l’aidera.

Dans la grande majorité des cas, l’agresseur est quelqu’un que l’enfant connaît et en qui il a confiance. Les victimes de violences sexuelles se réfugient souvent dans le silence car, en plus d’avoir peur, elles sont submergées par la honte et la culpabilité. Quelques-unes de ces petites victimes sont si jeunes qu’elles n’ont aucune idée de ce qui leur arrive. Par ailleurs, bien souvent, les enfants ne savent pas vers quelle structure ou quelle personne se tourner, et nous devons être prêts à les aider.


Près d’UN enfant sur CINQ est victime d’abus sexuels. Ces enfants sont perdus. VOUS pouvez être celui ou celle qui leur indiquera la bonne direction.

Les enfants victimes d’abus sexuels endurent plus que l’intolérable violation de leur intégrité physique : ils courent le risque de problèmes de santé mentale et perdent toute confiance dans les adultes. Les enfants victimes de violences sexuelles ont droit à la justice et à un traitement psychologique et médical adapté.