Interview de Mme Tiina-Maria Levamo,
directrice de la campagne UN sur CINQ

     

16.05.12 – Mme Levamo présente les principaux objectifs de la campagne UN sur CINQ contre la violence sexuelle à l’égard des enfants. Elle explique que le chiffre d’« un sur cinq » est une estimation basée sur des études et recherches récentes faites dans le domaine en Europe et d’après des données disponibles auprès de l’Unicef, de l’Organisation internationale du travail et de l’Organisation mondiale de la santé. Elle ajoute qu’il y a deux raisons majeures à la difficulté d’obtenir une image précise de la violence sexuelle à l’encontre des enfants. Premièrement, les enfants victimes de violence sexuelle pensent qu’il est tabou de parler de ce qui leur est arrivé et pour cette raison, Mme Levamo souligne qu’il est nécessaire d’aider les enfants à parler et à demander l’aide de quelqu’un en qui ils ont confiance. Deuxièmement, comme elle le mentionne « afin d’avoir plus de données à notre disposition, nous devons avoir plus d’Etats membres qui investissent dans les méthodologies, veiller à ce que nous soyons aptes à comprendre et en ayant plus de données (…) les Etats membres peuvent plus facilement mettre des politiques en place et peuvent ainsi aider les victimes de violence sexuelle et leurs parents ». Mme Levamo fait également part des derniers succès et principales réalisations de la campagne : la participation active de l’Assemblée parlementaire et du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, des professionnels, de la société civile et des ONG, ainsi que d’autres organisations internationales telles que les Nations Unies, l’Unicef, et l’Union européenne. Elle présente deux exemples de bonnes pratiques pour mener une campagne : les campagnes nationales à Chypre et au Monténégro.

Voir la vidéo