UN sur CINQ

Le rseau des parlementaires de rfrence auditionne une experte sudoise sur le "grooming"

<A loccasion de sa 3me runion, le 22 juin 2011, le rseau des parlementaires de rfrence contre la violence sexuelle sur les enfants a auditionn Mme Ulrika Rogland sur le thme du grooming ou sollicitation denfants sur Internet des fins sexuelles.

Mme Rogland est procureure gnrale de Malm en Sude. Elle a relat la premire grande affaire de grooming dont elle a t en charge en Sude entre 2005 et 2007 l affaire Alexandra . Il s'agissait d'un homme qui, en se faisant passer pour une femme, avait contact un grand nombre de jeunes filles sur internet et qui, aprs avoir convaincu certaines de le rencontrer, abusait delles. Cette affaire, a indiqu Mme Rogland, a t fortement mdiatise et a conduit modifier la lgislation sudoise en 2009.

Elle a toutefois ajout que la loi avait eu un faible impact jusqu ce jour et que les condamnations prononces en vertu de ce texte avaient t peu nombreuses. Cela tient, selon elle, la difficult de prouver que lagresseur a t en contact avec lenfant, d'tablir quel tait le but de ce contact et de dmontrer, lorsqu'une rencontre a t organise, quel en tait l'objet. Il y a donc peu de chances de pouvoir dceler des cas de grooming .

Les parlementaires ont not la difficult de prouver de telles infractions et ont chang sur les moyens dy remdier


www.assembly.coe.int/oneinfive