UN sur CINQ

Organisations et entreprises privées



Les partenariats publics et privés peuvent apporter leur soutien à la campagne en participant aux actions de sensibilisation par le biais de leurs circuits; par exemple, l’industrie du tourisme et les compagnies aériennes, les chaînes d’hôtels, les trains et les taxis. Les supports développés pour la campagne peuvent également être utilisés et promus par les industries qui fabriquent des vêtements pour enfants.

La mise à contribution des fournisseurs d’Internet, des sociétés de téléphonie et des sites web de premier plan serait particulièrement bénéfique au développement et à la promotion d’environnements en ligne sans danger pour les enfants.

Il n’y a pratiquement aucune limite aux initiatives que peuvent lancer des entreprises et organisations privées pour éliminer les violences sexuelles à l’égard des enfants, pour autant que celles-ci s’inscrivent dans le droit fil de la campagne et qu’elles œuvrent en faveur de la Convention de Lanzarote.

Le premier partenaire privé à s’associer à la campagne a été l’agence de publicité Grey Amsterdam qui a mis au point la Règle « On ne touche pas ici ». Cette agence a également fait appel à plusieurs artistes de renommée mondiale pour l’aider dans ce travail.

Votre pays est-il déjà parti prenante dans la campagne UN sur CINQ? Découvrez-le ici.

Votre pays a-t-il signé et ratifié la Convention de Lanzarote? Découvrez-le ici.