UN sur CINQ

Troisime prsentation de la Campagne UN sur CINQ en Grce


19.12.2011 La ncessit de soutenir leffort du Conseil de lEurope de protger efficacement les enfants en Europe a t mise en exergue lors de la troisime prsentation publique de la Campagne UN sur CINQ en Grce, qui a eu lieu le 12 dcembre Herklion en Crte.
Cet vnement sest droul dans une atmosphre grave, et sest rvl particulirement dactualit, aprs larrestation rcente dun enseignant accus dabus sur 39 enfants dans la rgion. Co-organis par la dlgation grecque auprs de lAPCE and par lInstitut pour la Protection de lenfant, lvnement tait intitul Protection des enfants contre lexploitation et les abus sexuels , et a eu lieu lhtel central de la ville.
Lvnement comprenait des prsentations brves de parlementaires, de reprsentants de ladministration rgionale, dONG, dont :

M. Michalis Katrinis, parlementaire, membre de la dlgation grecque auprs de lAPCE, et parlementaire de rfrence de la Grce pour la Campagne UN sur CINQ
M. Ioannis Michelogiannakis, parlementaire
Mme Despina Syggelaki, Adjoint au maire pour les politiques sociales et la solidarit de la municipalit dHraklion
M. Georgios Moschos, Mdiateur adjoint pour les droits des enfants
M. Vassilis Kafetzakis, Prsident de lONG Oasis of the Child
M. Georgios Nikolaidis, psychiatre, Chef de la Direction pour la sant mentale et le bien-tre social de lInstitut de la sant de lenfant.

Des membres de ladministration rgionale et locale, des universitaires, des reprsentants dorganisations rgionales, des mouvements de reprsentants dtudiants, ainsi que de nombreux citoyens ont assist cet vnement.

Lance en Grce en 2010, la Campagne UN sur CINQ vise liminer le problme de labus sexuel, en sensibilisant le public, en amliorant le cadre juridique, en coordonnant toutes les organisations impliques et en incitant la cration dune stratgie nationale sur ce thme.

Comme M. Katrinis le souligne avec justesse : Le Conseil de lEurope a pour objectif de traiter ce sujet de socit sensible de manire globale. La Grce est lun des premiers pays soutenir cet effort, depuis dj 2010. Le soutien conjoint de lEtat, des autorits indpendantes, de lEglise, de la socit civile, de la communaut scientifique et des rseaux de professionnels est essentiel, si nous souhaitons remporter cette bataille difficile. Nous continuerons notre effort avec la mme ferveur, pour transformer le chiffre 1 sur 5, en 0 sur 5. Nous continuerons, parce quun monde denfants doit demeurer indemne, un monde que personne ne peut violer, pour en abuser .