UN sur CINQ

Interview de M. Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe

24.01.12 M. Hammarberg fait part de ses expériences dans la promotion des droits des enfants, en expliquant les lacunes qui existent, puisque les enfants restent non protégés des abus sexuels. Il souligne que «Le problème est encore plus large, car la plupart des abus ont lieu dans les familles elles-mêmes, et nous avons là une tendance au tabou, les gens ne veulent pas en parler .. (..) Il est nécessaire de s'assurer que les professionnels qui voient des signes d’abus sexuels, comme les enseignants, le personnel de santé, les travailleurs sociaux et la police, rapportent ce qu'ils ont vu pour qu'il y ait une possibilité de protéger les enfants individuellement ». Il souligne également que le réseau des parlementaires de contact pourrait avoir un rôle majeur dans le lobbying pour la ratification de la Convention de Lanzarote, et il explique l'importance d'éduquer les enfants, afin qu'ils soient conscients des risques et des dangers qu'ils pourraient rencontrer.

Voir la vidéo