Flux massifs de migrants et de réfugiés : la réponse du Conseil de l’Europe

Lorsque l’Assemblée générale des Nations unies proclamait en l’an 2000 que le 18 décembre serait la Journée internationale des migrants, personne n’aurait pu anticiper les vagues sans précédent de réfugiés qui allaient déferler en Europe en 2015, fuyant la Syrie déchirée par la guerre et d’autres zones de conflit au Moyen-Orient et aux alentours.

Le flux constant de millions d’êtres humains qui se lancent sur des routes périlleuses pour atteindre la sécurité en Europe constitue un défi à la fois logistique et en matière de droits de l’homme pour les pays d’accueil.

Afin d’aider les Etats membres du Conseil de l’Europe, le Secrétaire Général Thorbjørn Jagland a annoncé cette semaine la nomination d’un Représentant spécial sur les migrations et les réfugiés, qui entreprendra des missions d’enquête et assurera la liaison avec les partenaires internationaux comme le HCR, l’OIM, l’Unicef, l’UE et FRONTEX, afin de renforcer la coopération entre le Conseil de l’Europe et ces organisations.

Face à ces circonstances extraordinaires, le Secrétaire Général avait déjà émis des conseils aux Etats membres sur le traitement à réserver aux migrants et aux réfugiés, en septembre 2015.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) célèbre la Journée internationale des migrants en envoyant des parlementaires dans des centres de rétention et infrastructures administratives pour migrants en situation irrégulière et demandeurs asile dans de nombreux Etats membres.

Vidéos Vidéos

Intégration des migrants

 

 

Autres vidéos :