Retour

Le Président du GRECO et son Secrétaire exécutif participent au Forum de l'Agence des droits fondamentaux (Vienne, 25-27 septembre 2018)

Vienna 25/09/2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Président du GRECO et son Secrétaire exécutif participent au Forum de l'Agence des droits fondamentaux (Vienne, 25-27 septembre 2018)

La corruption sape la confiance dans les institutions publiques, et le système judiciaire ne fait pas exception. Le fait que l’on se pose des questions sur l'intégrité des juges est particulièrement préoccupant étant donné que les juges disposent de la plus haute autorité et se sont vus attribuer les pouvoirs d’agir au nom de la société tout entière. Mais de telles allégations peuvent également être abusives. Quelles mesures peuvent être prises pour prévenir la corruption au sein du système judiciaire? Comment traiter les allégations de corruption judiciaire? Que peut-on faire pour éviter que la lutte contre la corruption ne soit utilisée aux fins de nuire à l’indépendance de la justice? Au cours d’une des Sessions Ouvertes du Forum, que présidera M. Christos Giakoumopoulos, Directeur général des Droits de l'homme et de l'Etat de droit du Conseil de l'Europe, le Président du GRECO, Marin Mrčela, présentera un aperçu et les perspectives par rapport aux points évoqués, avec un représentant du Conseil consultatif des juges européens (CCEJ). Le Secrétaire exécutif du GRECO s’adressera au Forum plus tard dans la semaine, dans le cadre du Groupe de travail 3 (WG3) sur « le renforcement de la confiance dans les institutions: un dialogue critique ».