Retour

Ukraine : il est urgent de protéger les déplacés internes

Lettre au Premier Ministre
Strasbourg 17/07/2014
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Ukraine : il est urgent de protéger les déplacés internes

« Je suis très préoccupé par la situation des personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine. Nombre de ces personnes, parmi lesquelles figurent des femmes, des enfants et des personnes handicapées, sont traumatisées par les hostilités et ont besoin de soins spécialisés. Le gouvernement doit mettre en place d’urgence une réponse coordonnée au niveau central, en commençant par établir un système d'enregistrement centralisé et par désigner une entité étatique chargée de coordonner l’aide humanitaire », a déclaré aujourd'hui Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, en rendant publique une lettre du 27 juin 2014 adressée au Premier ministre de l’Ukraine, Arseni Yatseniouk.

Lors de sa visite en Ukraine, du 16 au 19 juin 2014, le Commissaire a constaté l’ampleur alarmante des déplacements internes, dont le nombre augmentait chaque jour. Il s’est entretenu avec un certain nombre de personnes déplacées qui avaient quitté la Crimée et les régions de Donetsk et de Lougansk ; il a fait part de leurs problèmes aux autorités centrales à Kiev et aux responsables régionaux et locaux à Odessa. Le Commissaire a noté que, s’il était possible de satisfaire les besoins humanitaires, notamment en matière d’hébergement et de nourriture, c’était grâce à la générosité et à la solidarité d’un grand nombre de particuliers et d’organisations non gouvernementales, mais qu’aucune politique efficace n’avait été élaborée au niveau central.

« Cette aide bénévole ne peut être qu’une solution ponctuelle et ne saurait s’inscrire dans la durée. Il est indispensable de concevoir une stratégie gouvernementale qui permette d’apporter des solutions durables, en matière de logement et de moyens de subsistance, aux personnes déplacées qui risquent de ne pas pouvoir retourner chez elles dans les prochains mois », a déclaré le Commissaire. Cette stratégie doit notamment viser à combler les lacunes de la législation régissant la situation des déplacés internes et à assurer leur protection conformément aux normes européennes et internationales.

Nils Muižnieks a discuté récemment de ces questions avec le Vice-Premier ministre, Volodimir Groisman, qui a indiqué que le gouvernement était déterminé à traiter les problèmes évoqués par le Commissaire dans sa lettre. Pour sa part, le Commissaire a l’intention de continuer à sensibiliser les organisations internationales et les donateurs à la nécessité d’aider l’Ukraine à répondre aux besoins des déplacés internes.