Retour

Le Commissaire exhorte les autorités tchèques à créer les conditions permettant d’ériger un monument sur le site de l’ancien camp de concentration nazi pour Roms de Lety u Pisku

Déclaration
Strasbourg 12/05/2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Des activistes des droits de l’homme protestent en face du portail d’une ferme porcine à Lety, République Tchèque, implanté sur le site d’un ancien camp de concentration Rom - Photo : ©Gustav Pursche

Des activistes des droits de l’homme protestent en face du portail d’une ferme porcine à Lety, République Tchèque, implanté sur le site d’un ancien camp de concentration Rom - Photo : ©Gustav Pursche

Je suis préoccupé par la persistance d’obstacles empêchant le déménagement de l’élevage de porcs qui se trouve sur le site de l’ancien camp de concentration nazi pour Roms de Lety u Pisku.

La cérémonie annuelle de commémoration en l’honneur des victimes qui ont souffert ou qui sont mortes dans ce camp aura lieu le 13 mai.

J’ai exhorté à maintes reprises les autorités tchèques à faire déménager l’élevage de porcs qui se trouve sur le site de l’ancien camp.

Apparemment, les négociations entre le gouvernement et les représentants du propriétaire de l’exploitation devraient commencer ce mois-ci, le rachat et le déménagement étant prévus pour le mois de juin.

Je me félicite de l’intérêt porté à cette question par les autorités tchèques, que j’exhorte à conclure dans les plus brefs délais la procédure de rachat et à mettre en place les conditions permettant d’ériger un monument attendu depuis longtemps pour rendre hommage aux victimes roms, aux survivants et à leurs descendants.