Retour

La commissaire salue la première commémoration conjointe depuis 2014 dans l’ancien camp d’extermination de Jasenovac

Déclaration
Strasbourg 22/04/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Stone Flower, a monument to the victims of Jasenovac concentration camp, Croatia - ©️Refik Hodžićç

Stone Flower, a monument to the victims of Jasenovac concentration camp, Croatia - ©️Refik Hodžićç

Il y a 75 ans aujourd’hui, le camp d’extermination de Jasenovac, en Croatie, était démantelé. Dans ce camp, plus de 80 000 personnes ont été brutalement exécutées par le régime fasciste des oustachis. Alors que nous honorons aujourd’hui la mémoire de ces victimes, je me félicite vivement de la tenue de la première commémoration conjointe à Jasenovac depuis 2014, réunissant les autorités, notamment le Président croate, le Premier ministre et le président du Parlement, et les représentants des minorités nationales et des associations de victimes. J’espère que cet événement encourageant donnera lieu à un dialogue constructif et à des mesures fermes visant à régler les questions en suspens qui ont conduit les minorités nationales à organiser séparément leurs propres commémorations ces dernières années.

Alors que nous nous souvenons des victimes et des survivants du camp de concentration de Jasenovac, les messages de tristesse et de douleur, mais aussi d’espoir et de respect d’autrui que m’ont transmis les survivants que j’ai rencontrés l’année dernière à Jasenovac résonnent encore avec force dans mon esprit. Il est de notre devoir de promouvoir le respect de la mémoire des victimes et de garantir les droits des survivants. Nous devons également veiller à ce que le récit de la vérité et de la reconnaissance des victimes prédomine sur la négation et la relativisation des crimes. La commémoration conjointe tenue aujourd’hui est un pas dans la bonne direction.