Retour

Le Commissaire encourage la Croatie à accélérer le processus de ratification de la Convention d’Istanbul

Lettre
Strasbourg 18/04/2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Commissaire encourage la Croatie à accélérer le processus de ratification de la Convention d’Istanbul

Dans une lettre adressée au Premier ministre de la Croatie et rendue publique aujourd'hui, le Commissaire Muižnieks encourage vivement les autorités à progresser rapidement sur la voie de la ratification de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (dite « Convention d’Istanbul »).

Il souligne aussi l’importance de veiller à ce que le discours public en Croatie ne véhicule plus d’idées fausses sur la Convention, notamment en ce qui concerne l’utilisation du terme « genre ».

« Des détracteurs reconnaissent que la violence à l'égard des femmes est un problème, mais veulent éviter que les gouvernements remettent en cause les rôles traditionnels des genres et les stéréotypes qui reposent sur l’affirmation culturelle selon laquelle les hommes et les femmes doivent jouer des rôles très différents dans la vie publique et au sein de la famille. Cette approche cantonne les femmes au rôle stéréotypé de la mère, qui donne naissance aux enfants et reste à la maison pour les élever. Certains vont jusqu’à soutenir qu’il faut se garder de ratifier la Convention d’Istanbul car elle menacerait les sociétés fondées sur une conception traditionnelle de la famille. C’est un argument fallacieux : toutes les mesures prévues par la Convention d’Istanbul visent au contraire à renforcer les fondements de la famille et les liens familiaux en prévenant et en combattant la violence, qui est l’une des principales causes de destruction des familles. »