Retour

La Commissaire appelle les autorités de Bosnie-Herzégovine à veiller à ce que la Marche des fiertés de Sarajevo se déroule de manière pacifique et en toute sécurité

Déclaration
Strasbourg 06/09/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
©marc_bruxelle/shutterstock.com

©marc_bruxelle/shutterstock.com

La première Marche des fiertés de Bosnie-Herzégovine doit avoir lieu dimanche prochain, le 8 septembre, à Sarajevo. À cette occasion, j’aimerais rappeler que les personnes LGBTI font partie intégrante de nos sociétés et qu’à ce titre, elles doivent pouvoir jouir des droits de l’homme et des libertés fondamentales, notamment de la liberté de réunion et de la liberté d’expression, sans discrimination aucune. Les marches des fiertés permettent de sensibiliser aux droits fondamentaux des personnes LGBTI.

En ma qualité de Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, mais aussi en tant que citoyenne de Bosnie-Herzégovine, je soutiens pleinement cet événement et estime qu’il s’agit d’une étape importante en vue de garantir l’égalité de tous les citoyens dans le pays. C’est aussi un test en ce qui concerne le respect par la Bosnie-Herzégovine du droit national et international. En tant qu’État membre du Conseil de l'Europe, la Bosnie-Herzégovine doit garantir que chaque citoyen jouisse des droits de l'homme et des libertés fondamentales contenus dans la Convention européenne des droits de l'homme. De plus, la loi anti-discrimination nationale elle-même interdit la discrimination d’individus ou de groupes sur la base de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre ou des caractéristiques du sexe , et prévoit des sanctions pour toute violation de ses dispositions.

J'appelle donc les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à ce que cette Marche se déroule de manière pacifique et en toute sécurité. C’est à la fois une question de dignité humaine et une obligation en matière de droits de l’homme. J’invite également tous les responsables politiques de Bosnie-Herzégovine à s’abstenir de tout acte et de tout discours qui empêcheraient les personnes LGBTI d’exercer leur droit fondamental à la liberté de réunion.

Je me réjouis à la perspective de la Marche des fiertés de Sarajevo. Certes, il s’agit du premier événement de ce type en Bosnie-Herzégovine, mais j’espère que l’affirmation de soi et la visibilité des personnes LGBTI seront dorénavant quelque chose de tout à fait ordinaire.