Retour

La Commissaire demande aux autorités russes d’abandonner les poursuites contre le défenseur des droits de l'homme Semyen Simonov

Déclaration
Strasbourg 20/07/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Commissaire demande aux autorités russes d’abandonner les poursuites contre le défenseur des droits de l'homme Semyen Simonov

« L’inculpation de Semyen Simonov, un défenseur des droits de l'homme russe vivant à Sotchi, pour infraction à la législation sur les organisations non commerciales, est préoccupante et elle aura un effet dissuasif sur l’ensemble des acteurs œuvrant pour les droits de l'homme en Russie », a déclaré Mme Mijatović.

« L’ONG de M. Simonov a été sanctionnée pour avoir mené des activités en faveur des droits de l'homme et, en conséquence, elle a été obligée de cesser ses activités. Ces sept dernières années, la même chose est arrivée à plusieurs dizaines d’autres ONG qui travaillaient en Fédération de Russie.
Le cadre juridique en vigueur limite de manière excessive les activités des organisations de la société civile dans le pays et porte atteinte aux droits à la liberté d’association et à la liberté d’expression d’un grand nombre d’organisations non commerciales et de défenseurs des droits de l'homme.

Je demande instamment aux autorités de la Fédération de Russie d’abandonner les poursuites engagées contre M. Simonov et de revoir d’urgence le cadre juridique actuel, pour le rendre compatible avec les normes du Conseil de l'Europe relatives aux droits de l'homme, qui imposent aux États de créer un environnement permettant aux défenseurs des droits de l'homme de faire leur travail. »