Retour

« Ce qui est devenu la Shoah n’a pas commencé par des agressions physiques, mais par des propos haineux, des diffamations, des théories du complot et un ressentiment antijuif qui existait de longue date dans certaines parties de l’Europe »

Message de Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe
Strasbourg 26 janvier 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
« Ce qui est devenu la Shoah n’a pas commencé par des agressions physiques, mais par des propos haineux, des diffamations, des théories du complot et un ressentiment antijuif qui existait de longue date dans certaines parties de l’Europe »

« Nous nous remémorons aujourd’hui les horreurs de l’Holocauste. À cet égard, il est important de se souvenir comment la terreur a débuté. Ce qui est devenu la Shoah n’a pas commencé par des agressions physiques, mais par [...] des propos haineux, des diffamations et des théories du complot qui ont nourri le ressentiment antijuif existant de longue date dans certaines parties de l’Europe. »


 Message de Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe


 Messages pour la journée de la mémoire de l'Holocauste


 Flux Twitter