Commission européenne pour l'efficacité de la justice

Analyse et traitement des donnes statistiques

Le rapport d'valuation des systmes judiciaires des 47 pays membres du Conseil de l'Europe repose sur une grille d'valuation conue de manire assurer le maximum d'homognit et comparabilit entre les donnes au niveau europen. 170 questions de la grille: quantitatives, qualitatives, questions matrices, questions ouvertes – constituent une base de donnes trs riche en information et donnant lieu une multitude d'analyses.

La collecte des donnes s'est effectu travers une grille lectronique dveloppe par la CEPEJ. De cot des pays Membres, un correspondant national charg de la coordination des rponses est rest l'interlocuteur principal durant tout le processus d'valuation. De cot de la CEPEJ un expert scientifique a t nomm afin de prendre en charge le contrle de la cohrence des donnes et l'analyse et traitement statistique. Il a assur les contacts avec les correspondants nationaux, suivi et mise jour continue de la base de donne. La grande majorit des correspondants nationaux ont t sollicit d'apporter les informations supplmentaires ou claircissements par rapport aux rponses fournies. Toute modification de la rponse a t approuve par le correspondant national et enregistr par l'expert.

Avant d'entreprendre une analyse statistique, un grand travail de contrle des donnes a t fait. Cette tape indispensable et faisant partie de chaque tude par enqute a permit d'liminer toutes sortes d'erreurs: matriels, erreurs de frappe, rponses manquantes par omission, les situations non applicables, les fausses interprtations des questions. Chaque rponse dans le questionnaire lectronique et pour chaque pays a tait vrifie. De plus, le travail de comparaison avec les rponses du cycle d'valuation 2004-2006 a t fait. La comparaison a servi d'identifier des situations de changement ou modification de certaines procdures, lois, structures et de s'assurer de leur exactitude. Les explications supplmentaires ont pu tre demandes afin de mettre plus en vidence ces changements.

A ce stade du processus d'valuation le volet consacr l'volution dans le temps n'a pas pu tre exploit de manire exhaustive. La comparaison avec les donnes 2004-2006 a permit de signaler des variations mais en principe a servi d'assurer la qualit de donnes en vue de crer des sries temporelles homognes et qui puissent faire ultrieurement l'objet d'analyses longitudinales. Cette comparaison tant trs importante puisque rvlant les situations, variations ou modifications que le correspondant national ne pouvait pas isoler ou saisir. A travers des multiples changes avec les correspondants nationaux des problmes mthodologiques ont pu tre rsolus et les grandes variations concernant les donnes chiffres ont pu tre expliques.

Le travail de vrification de la cohrence de donnes, certes ncessaire mais retardant l'analyse statistique et production des tableaux et graphiques. La stabilit de donnes est dfinitivement atteint qu'en juillet ce qui laisse peu de temps pour effectuer les analyses plus complexes. Ce troisime rapport prsente les systmes judiciaires prioritairement travers des multiples taux, ratios et tableaux et graphiques regroupant les rponses. En raison du caractre des donnes fortement individualises une approche plutt descriptive a t adopt. Quelques tentatives d'analyses factorielles ont t fait donnant lieu la cration des clusters (groupes de pays) montrant des majeures similitudes ou diffrences. Des nouveaux indicateurs tels que disposition time ont t conus et intgres dans le rapport.

Au final, grce aux efforts conjoints de tous les correspondants nationaux et quipe d'experts au sein de la CEPEJ toutes les questions ont t exploites et prsentes.

Marta Zimolag
Statisticienne