Retour

Le Secrétaire Général Jagland rend visite à Anti-Doping Norway

Communiqué de presse d’Anti-Doping Norway
Secrétaire Général Oslo 12 juin 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Secrétaire Général

Secrétaire Général

Le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, a rendu visite à Anti-Doping Norway le 11 juin.

Depuis deux ans, la lutte contre le dopage est sous le feu des projecteurs en Norvège et partout dans le monde. En Norvège, le débat a tourné autour des affaires mettant en cause les skieurs norvégiens Therese Johaug et Martin Johnsrud Sundby. Sur le plan international, le monde de l’antidopage a connu une période houleuse avant les jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang, Corée du Sud.

Le Groupe de suivi de la Convention contre le dopage du Conseil de l’Europe a adopté la Recommandation visant à garantir l’indépendance d’instances d’audition (organes) et à promouvoir un procès équitable dans les affaires antidopage.

Le Secrétaire Général a déclaré :

"Cette Recommandation est essentielle. Elle traite, pour la première fois, de la nécessité pour les États parties à la Convention antidopage de s’assurer que la procédure antidopage respecte le droit des sportifs à un procès équitable, en mettant en œuvre l’indépendance opérationnelle de l’instance d’audition (organe), l’indépendance de sa composition et l’impartialité de ses membres à la lumière des exigences de la Convention européenne des droits de l’homme relatives à un procès équitable (article 6), le droit d’accès à une audience, le droit à une défense effective et l’égalité des armes, la proportionnalité des sanctions et le droit de faire appel.

Nous invitons les structures sportives internationales à adhérer aux mêmes principes. Ces travaux devront être examinés avec nos partenaires du domaine des sports : le TAS, le CIO et les fédérations internationales qui travaillent actuellement aussi sur ces questions. Le protocole d’accord que nous avons signé avec l’UEFA le 30 mai et le dialogue que nous entretenons avec d’autres organisations sportives internationales comme la FIFA ont ouvert de nouvelles voies de coopération.

La question des droits fondamentaux des sportifs sera aussi au centre de la 15e Conférence du Conseil de l’Europe des ministres responsables du sport, qui se tiendra à Tbilissi, le 16 octobre 2018.

Nous préparons également le lancement du cours HELP sur les droits de l’homme dans le sport. Cette formation, qui est destinée aux professionnels du droit, sera lancée lors de la Conférence ministérielle de Tbilissi."