Retour

Secrétaire Générale : les mesures prises dans le cadre de la pandémie de covid-19 doivent être efficaces, mais aussi proportionnées et limitées dans le temps

SECRÉTAIRE GÉNÉRALE Strasbourg 11 septembre 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Secrétaire Générale : les mesures prises dans le cadre de la pandémie de covid-19 doivent être efficaces, mais aussi proportionnées et limitées dans le temps

Participant avec les ministres des pays nordiques chargés des Affaires étrangères et de la Coopération internationale pour le développement à une rencontre numérique sur les aspects liés aux droits de l’homme, à la démocratie et à l’État de droit dans la pandémie de covid-19, la Secrétaire Générale, Marija Pejčinović Burić, a évoqué les initiatives prises par le Conseil de l’Europe pour garantir la protection des droits de l’homme pendant la crise.

« Il est compréhensible que dans une situation d’urgence et totalement sans précédent, on soit amené à prendre des mesures qui touchent aux libertés des personnes, a déclaré la Secrétaire Générale. Mais le but de ces restrictions devrait être, au bout du compte, de sauver des vies. Et nous avons dit clairement quelles étaient les limites. »

Les nouvelles lois doivent être conformes aux normes juridiques existantes, a souligné la Secrétaire Générale. « La Convention européenne des droits de l’homme a consacré un certain nombre de droits qui ne souffrent absolument aucune dérogation ni aucune exception », a-t-elle rappelé.

La Secrétaire Générale a par ailleurs évoqué la boîte à outils publiée en avril pour aider les gouvernements à faire en sorte que les mesures prises dans le cadre de la pandémie de covid-19 soient efficaces, mais restent proportionnées et limitées dans le temps. 

La discussion a réuni des ministres des pays nordiques ainsi que des représentants de haut niveau d’organisations internationales et d’ONG.