Un monde sans racisme ?

Vous a-t-on jamais interdit de faire quelque chose en raison de la couleur de votre peau, de votre origine ou de votre mode de vie ? Avez-vous déjà été menacé de violences, soumis à des conditions de vie difficiles ou privé de vos droits ?
 

De nombreuses personnes sont exposées au racisme et à l’intolérance, lesquels sont non seulement préjudiciables pour ces personnes mais aussi pour chacun d’entre nous. Le racisme nourrit les conflits, suscite les divisions et conduit au gaspillage de milliards d’euros lorsque des personnes sont désavantagées en termes d’accès à l’éducation et à l’emploi ; il engendre en matière de santé des inégalités qui au final sont dommageables pour tous ; il nous empêche de découvrir la richesse d’autres cultures et ternit l’attrait des manifestations sportives et des contenus en ligne.
 

Notre monde serait bien meilleur si le racisme n’existait pas.
 

Découvrez les témoignages de personnes qui ont été confrontées à la discrimination – et les réponses qui peuvent y être apportées.


La lutte contre le racisme fait partie de l’ADN du Conseil de l’Europe. Notre Organisation a été créée afin d’empêcher que l’histoire ne se répète et de garantir l’égalité des droits et des chances pour tous. La Convention européenne des droits de l’homme est là pour y veiller : elle interdit formellement aux États membres d’opérer une discrimination et fournit aux victimes un recours dont elles se servent effectivement. L’équité et l’égalité de traitement sont le fondement de chacune de nos activités, depuis notre travail avec les Roms et les Gens du voyage ou les migrants et les réfugiés jusqu’aux actions que nous menons dans les villes et communes de toute l’Europe et avec les jeunes dans nos centres à Strasbourg (France) et Budapest (Hongrie), et notamment la campagne contre le discours de haine.
 


Surtout, il est important d’aider les pays à identifier les domaines où le racisme risque d’apparaître et de se propager et de les aider à élaborer des solutions. C’est pourquoi l’ECRI – la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance – coopère étroitement avec chacun de nos États membres à la conception de programmes spécifiquement adaptés à leurs situations particulières.
 

Toutefois, les enquêtes de l’ECRI montrent que le racisme s’aggrave. Le discours de haine progresse, tant en ligne qu’hors ligne, tandis que les partis politiques racistes remportent des suffrages et les partis ordinaires se font l’écho des opinions racistes. Nous devons donc en faire davantage.

Nous devons veiller à ce que les lois en vigueur soient effectivement appliquées, former les personnels de police, de la justice et d’autres autorités publiques à l’égalité de traitement pour tous et nous assurer que les technologies du futur respecteront les droits de l’homme et amplifieront, plutôt que de l’appauvrir, la diversité. Nous devons construire un monde où chacun sera respecté et où nous pourrons jouir pleinement de nos différences. Si nous y parvenons, pensez à tous ces liens d’amitié inattendus que nous pourrons tisser !

 

 


Toute défaite du racisme est une victoire pour chacun d’entre nous.
Mobilisons-nous pour un monde plus équitable !