Retour

Adoption à Dublin d’une nouvelle déclaration sur l’éducation à la citoyenneté mondiale

Strasbourg 4 November 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Adoption à Dublin d’une nouvelle déclaration sur l’éducation à la citoyenneté mondiale

Une nouvelle Déclaration européenne sur l'éducation à la citoyenneté mondiale à l'horizon 2050 a été adoptée à Dublin, en Irlande, à l'occasion du 20e anniversaire de la Déclaration de Maastricht. La nouvelle stratégie définit de quelle manière l'éducation encouragera les citoyens à agir, individuellement et collectivement, pour favoriser la réalisation d'un monde plus juste, plus tolérant et plus durable pour tous.

« Parce qu'il importe que notre engagement commun en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit au moyen de l'éducation ne soit en aucun cas un projet à court terme », a souligné le Secrétaire Général adjoint en s'adressant au Congrès européen de l'éducation mondiale.

« Dans les pays démocratiques, l'éducation remplit quatre fonctions essentielles : elle nous fournit une base de connaissances étendue et approfondie ; elle nous donne les moyens d'être compétitifs sur le marché du travail ; elle favorise notre épanouissement personnel ; et elle nous prépare à être des citoyens actifs, qui assument leur rôle dans la vie civique et nationale », a-t-il ajouté.

Bjørn Berge a souligné la pertinence de la Convention culturelle européenne de 1954, qui a permis l'instauration d'une coopération avant-gardiste en matière d'apprentissage des langues, d'enseignement de l'histoire et de mobilité des étudiants. En outre, il a souligné l'importance des politiques éducatives et des instruments juridiques du Conseil de l'Europe, en indiquant que l'organisation élaborait actuellement une nouvelle stratégie dans ce domaine.

« L'objectif de cette stratégie est de renforcer le rôle joué par l'éducation dans le renouveau démocratique et la confiance dans la démocratie, tout en prévoyant une approche plus développée, fondée sur les droits de l'homme, de la transformation numérique de l'éducation », a déclaré M. Berge.


Galerie d'image