Back

#MeToo : des niveaux alarmants d'abus et de violence sexuels dans les parlements

Assemblée parlementaire Strasbourg 16 octobre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
#MeToo : des niveaux alarmants d'abus et de violence sexuels dans les parlements

Une nouvelle étude menée conjointement par l'Union interparlementaire (UIP) et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) révèle que les actes de sexisme, d'abus et de violence à l'encontre des femmes sont monnaie courante dans les parlements partout en Europe.

Les conclusions de l'étude mettent en évidence que 85 pour cent des femmes parlementaires ont été victimes de violence psychologique au sein des parlements ; que les femmes parlementaires de moins de 40 ans sont plus susceptibles d'être harcelées ; que le personnel parlementaire féminin subit plus de violence sexiste que les femmes parlementaires ; et que la majorité des parlements ne disposent pas de mécanismes pour permettre aux femmes de signaler ces faits.

L'étude conjointe UIP/APCE repose sur des entretiens approfondis avec 123 femmes de 45 pays européens. Parmi celles-ci, 81 étaient des parlementaires et 42 faisaient partie du personnel parlementaire. Ce rapport fait le point sur la situation et confirme les résultats de l'étude marquante de l'UIP de 2016, qui a révélé la généralisation du harcèlement à l'encontre des femmes dans les parlements. Ce nouveau rapport est le premier d'une série d'études régionales de l'UIP qui aideront à dresser un tableau global du sexisme, du harcèlement et de la violence contre les femmes dans les parlements.


Events Events
20 January 2021 Online event (1-5.45 p.m. CET)

Conference on Artificial Intelligence

19 January 2021 Online event (2.30-4 p.m. CET)

Deliberative democracy for climate: online Forum Talk

Follow us Follow us

       

Galleries Galleries
galleries link
Facebook Facebook
@coe on twitter @coe on twitter