Back

Le Conseil de l’Europe continuera à soutenir la Crimée et toute l’Ukraine, a déclaré la Secrétaire Générale

Secrétaire Générale Strasbourg 23 août 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Conseil de l’Europe continuera à soutenir la Crimée et toute l’Ukraine, a déclaré la Secrétaire Générale

La situation dans la République autonome de Crimée et la ville de Sébastopol s’est encore détériorée, mais le Conseil de l’Europe continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir la population de Crimée et d’Ukraine dans son ensemble, malgré l’agression brutale et illégale du pays par la Russie, a souligné la Secrétaire Générale Marija Pejčinović Burić, lors du deuxième sommet de la Plateforme pour la Crimée.

« Notre engagement en faveur de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine est inébranlable et c’est dans ce cadre que nous nous opposons depuis le début à l’annexion illégale de la Crimée par la Fédération de Russie », a-t-elle souligné.

La Secrétaire Générale a déclaré qu’il était important de reconnaître que la situation dans la République autonome de Crimée et la ville de Sébastopol s’était encore dégradée, en s’appuyant sur ses derniers entretiens en Ukraine avec les responsables du Mejlis des Tatars de Crimée et avec des militants. Elle a ajouté que son équipe avait échangé avec des représentants des Tatars de Crimée ainsi que d’autres défenseurs des droits humains et des militants de la société civile. « Et nous nous efforcerons ensemble de faire toute la lumière sur les violations des droits humains ».

La Secrétaire Générale a également mentionné son premier rapport sur la situation des droits de l'homme en Crimée présenté en juin 2022, dans lequel elle met en avant différentes violations des droits humains commises par la Fédération de Russie dans le cadre de son annexion de la Crimée.

« Notre action est manifestement limitée étant donné la réalité sur le terrain, mais nous ferons tout ce que nous pouvons, et notre approche évoluera en fonction des circonstances. Cela est vrai pour la Crimée - et pour toute l’Ukraine », a indiqué la Secrétaire Générale.

Elle a conclu en rappelant que lors de sa rencontre de mai dernier avec le Président Zelenskyy, qui organise le sommet de la Plateforme pour la Crimée, elle l’avait assuré que le Conseil de l’Europe continuerait à se montrer solidaire de son pays, « dans notre quête commune d’une paix juste et durable, fondée sur le droit international, qui permettra à chaque Ukrainien et chaque Ukrainienne de bénéficier des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit comme tous les Européens ».

Depuis que la Fédération de Russie a attaqué l’Ukraine le 24 février 2022, les experts du Conseil de l’Europe apportent leur appui au Bureau du Procureur général et aux autres institutions en Ukraine. Avec les autorités ukrainiennes, ils ont convenu d’un plan d’action ajusté visant à soutenir les réformes, à renforcer les institutions, notamment la justice et les médias, et à aider les États membres à accompagner les réfugiés ukrainiens ayant fui la guerre.

La Fédération de Russie a été exclue du Conseil de l’Europe le 16 mars 2022.


 Discours de la Secrétaire Générale


Events Events
follow us follow us

       

Galleries Galleries
galleries link
Facebook Facebook
@coe on Twitter @coe on Twitter