Back

Alexeï Navalny : les responsables du Conseil de l'Europe demandent instamment à la Russie de respecter ses obligations en matière de droits de l'homme

Conseil de l'Europe Strasbourg 4 février 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Alexeï Navalny : les responsables du Conseil de l'Europe demandent instamment à la Russie de respecter ses obligations en matière de droits de l'homme

Le Représentant spécial du Gouvernement fédéral allemand pour la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, Michael Roth, le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Rik Daems, et la Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe (qui compte 47 États membres), Marija Pejčinović Burić, ont fait la déclaration suivante après la condamnation d’Alexeï Navalny :

« Nous regrettons vivement la décision par laquelle un tribunal de Moscou a récemment condamné Alexeï Navalny à une peine d’emprisonnement. Cette décision se fonde sur une condamnation pénale que la Cour européenne des droits de l'homme, dans son arrêt Navalny c. Russie du 17 octobre 2017, avait considérée comme arbitraire et manifestement déraisonnable et, par conséquent, contraire aux articles 6 et 7 de la Convention européenne des droits de l'homme, que la Russie a ratifiée. Nous appelons les autorités russes à respecter les obligations internationales qui leur incombent au titre de la Convention.

Nous sommes également préoccupés par les arrestations massives, et parfois brutales, de manifestants et de journalistes qui ont eu lieu lors des récentes manifestations dans toute la Russie. Nous renvoyons à la déclaration faite par la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe à cet égard. La liberté de réunion, la liberté d’expression, le droit à la liberté et à la sûreté et le droit à un procès équitable sont des droits fondamentaux garantis par la Convention européenne des droits de l'homme. Ces droits doivent absolument être respectés.

Nous appelons les autorités russes à faire toute la lumière sur les violences qui auraient été commises contre des manifestants pacifiques et des journalistes, et à déférer les responsables à la justice, comme la Russie y est tenue en qualité de membre du Conseil de l'Europe. »


follow us follow us

       

Galleries Galleries
galleries link
Facebook Facebook
@coe on Twitter @coe on Twitter