Enseignement supérieur et recherche


Système européen de transfert de crédits – ECTS

L’une des premières lignes d’action du Processus de Bologne a été la mise en place d’un système de crédits compatible avec l’ECTS (Système européen de transfert de crédits)

La déclaration de Bologne stipule :

‘’…Mise en place d’un système de crédits – comme celui du système ECTS – comme moyen approprié pour promouvoir la mobilité des étudiants le plus largement possible. Les crédits pourraient également être acquis en dehors du système de l’enseignement supérieur, y compris par l’éducation tout au long de la vie, dans la mesure où ceux-ci sont reconnus par les établissements d’enseignement supérieur concernés…’’

Le Communiqué de Prague développe le thème et demande que l’ECTS soit utilisé pour l’accumulation et le transfert de crédits :

‘’…Les ministres ont tenu à souligner que, pour assurer aux filières de formation la capacité d’adaptation la meilleure, il était nécessaire d’adopter un socle de références communes en matière de qualifications, reposant sur un système de crédits tel que l’ECTS ou compatible avec lui, garantissant à la fois transférabilité et accumulation. Ce dispositif assurera aux étudiants un accès plus aisé au marché du travail en Europe et renforcera la compatibilité et la cohérence de l’enseignement supérieur européen, ainsi que son attractivité et sa compétitivité. La généralisation de l'usage d'un tel système de crédits, comme de celui du Supplément au diplôme, s'avère une nécessité pour progresser dans cette direction…’’

Le Communiqué de Berlin conclut :

‘’…Les Ministres soulignent le rôle important que joue l’ECTS pour faciliter la mobilité des étudiants et le développement de programmes internationaux. Ils notent que l’ECTS devient de plus en plus une base généralisée pour les systèmes nationaux de crédits et encouragent à progresser pour qu’il devienne non seulement un système de transfert, mais aussi un système d’accumulation régulièrement appliqué, tel qu’il est en train de se développer dans le cadre de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur émergent…’’

Il convient de noter que, si la déclaration de Bologne laisse entendre que l’ECTS est l’un des systèmes de transfert de crédits possibles, aucun autre système n’a jusqu’à présent vu le jour au niveau européen. Le débat sur le transfert de crédits porte donc sur l’ECTS (on trouvera ici une brève introduction à l’ECTS).

En octobre 2002, l’Association de l’université européenne a organisé un séminaire sur l’ECTS à Zurich. Avant ce séminaire, l’EUA et l’ESIB avaient mené une étude sur l’ECTS :

  • · étude de l’EUA
  • · étude de l’ESIB

Veuillez consulter également les conclusions du séminaire de Zurich sur l’ECTS ainsi que :

  • · le document de l’EUA sur les aspects essentiels de l’ECTS
  • · la liste des coordinateurs nationaux pour l’ECTS et le Supplément au diplôme (gérés par l’EUA)
  • · le document directif de l’ESIB sur l’ECTS
  • · le document de la Commission européenne sur les Mesures spéciales pour la promotion de l’ECTS et du Supplément au diplôme
  • · les Recommandations et le rapport du séminaire de Prague de 2003 sur la reconnaissance et le système de crédits dans l’éducation tout au long de la vie.

Questions connexes : reconnaissance et mise en place de diplômes facilement lisibles et comparables, système fondé sur deux cycles, assurance de qualité, éducation tout au long de la vie, mobilité.