Division de la recherche et de l'anticipation de la cohésion sociale

Le Service
 
Recherche et dveloppement de la cohsion sociale  
Scurit sociale
Accs aux droits sociaux
Politiques sociales pour les familles et les enfants

Activits

Plate-forme de dialogue sur les initiatives thiques et solidaires pour combattre la pauvret et l'exclusion sociale

Sminaires de diffusion
Instrument mthodologique pour dvelopper la coresponsabilit pour la cohsion sociale
Forums annuels
Le Bulletin
Publications
Srie Tendances de la cohsion sociale
Guides mthodologiques
Contacts

Introduction au Forum 2004 : Finance solidaire et consommation responsable : pouvoirs publics et citoyens engags pour la cohsion sociale

En tant que "maison de la dmocratie et des droits de l'homme", le Conseil de l'Europe reconnat en effet chaque effort citoyen contribuant faire de la socit un espace de vie digne pour tous.

C'est ainsi que dans la Stratgie de cohsion sociale rvise (2004), le concept de responsabilit partage incite les gouvernements prendre en compte "la proccupation naissante de la part des citoyens pour promouvoir de nouvelles formes d'action conomiques qui s'inscrivent dans une approche de cohsion sociale, par les moyens dont ils disposent, notamment par la consommation et l'utilisation de leurs pargnes" (para. 30).

De nos jours, l'organisation de la cohsion sociale est confronte l'affirmation de l'individu et de ses responsabilits sociales.

Comment tisser des liens favorables la cohsion sociale entre les gestes individuels et quotidiens de consommation et d'utilisation des ressources financires et le fonctionnement de la socit ? Finance et consommation sont par excellence perues comme des expressions d'une individualit qui s'panouit. Ainsi, l'on se demande comment encourager les responsabilits sociales que ces actions individuelles renferment? Le Forum 2004 "Finance solidaire et consommation responsable: pouvoirs publics et citoyens engags pour la cohsion sociale", organis par la Division pour le dveloppement de la cohsion sociale de la Direction Gnrale de la Cohsion Sociale veut tenter de rpondre cette question.

Il s'agira de "qualifier" ces rapports conomiques : les initiatives pour la finance thique et solidaire et pour la consommation responsable visent les transformer en liens favorables la cohsion sociale. Par ailleurs, elles peuvent galement rpondre au besoin de trouver un espace d'engagement individuel indpendant d'une identification professionnelle, idologique ou religieuse trop prcise (cf. formations collectives plus traditionnelles de type parti politique, syndicat, certaines associations, etc.).

Il s'agit donc de la relation entre l'individu, ses rapports avec le march et la cohsion sociale. En d'autres termes, le forum cherchera explorer la question suivante : comment les actes et les choix conomiques des individus peuvent-ils incorporer une dimension de cohsion et de responsabilit sociale?

Les initiatives thiques et solidaires s'adressent en premier lieu au consommateur souverain. Elles ne cherchent pas restreindre le choix mais plutt l'largir en incorporant des donnes permettant de prendre conscience de ses implications vis--vis des autres, de la plante et de l'espace de vie personnel.

De quelles informations ce consommateur a-t-il besoin pour modifier son comportement dans le sens souhait? Il semble que le besoin se situe au niveau des informations "qualitatives" concernant les processus de production et les diffrentes formes d'investissements des pargnes. Pour l'essentiel, les labels thiques et solidaires vont en effet "qualifier" les produits de ce point de vue.

Mais au-del d'un cercle restreint et de connaisseurs, il faudra faire l'effort de passer de la simple apprciation des composantes "visibles" de qualit, la comprhension des composantes dites "invisibles". Les normes de qualit incluant des principes de justice, socitaux, environnementaux et culturels pourront, en effet, amener l'individu choisir un produit de consommation ou d'pargne intgrant des lments indispensables la cohsion sociale.

Dans une socit des droits telle que la ntre, la cration de liens entre l'individu, les marchs et la responsabilit sociale demande une rflexion approfondie quant au besoin d'une nouvelle vague de droits :

    droit la connaissance des conditions de production/commercialisation (y compris l'impact sur les travailleurs et les petites entreprises en ce qui concerne la logique des "prix plus faibles");
    droit la connaissance de l'utilisation des pargnes;
    droit la cration d'entreprises par le soutien collectif ;
    droit la connaissance de l'cart entre le prix pay au producteur et le prix de vente final, etc.

Tous ces droits renforceraient le principe mme de la libert de choix. Le Forum 2004 a soulev aussi la question de savoir pourquoi les choix individuels responsables devraient intresser les autorits publiques?

En termes gnraux, l'on constate que la matrise de l'conomie mondialise devient un enjeu de plus en plus difficile pour la gestion dmocratique qui retire sa lgitimit du territoire et du consensus politique. Les temps de la dmocratie sont lents et les temps du march globalis irrfrnables : l'une n'arrive pas apprivoiser l'autre. L'conomie chappe ainsi la gestion politique dmocratique. Comment alors redonner un sens de "polis" l'acte conomique? L'encouragement au choix responsable devient indispensable et ncessite un dialogue et des cadres juridiques appropris.

Dans ce sens, sera lance lors du Forum l'ide d'une plate-forme europenne de dialogue public-priv sur les conditions requises pour mieux intgrer le bien commun et la cohsion sociale dans l'acte conomique des citoyens. Ce dialogue devrait s'accompagner de l'observation des pratiques existantes, tant au niveau des cadres juridiques que des formes de concertation.

Le Forum se propose ainsi de faire l'tat des lieux sur la progression des initiatives thiques et solidaires en termes de concepts, d'impact, de cadres juridiques, sans trop s'attarder sur l'explication d'un concept unique ou d'un seul cadre de rfrence, mais en s'attardant plutt sur leur contribution la cohsion sociale, dans des socits mondialises la recherche de nouveaux objectifs politiques (bien commun et cohsion) et de nouvelles concertations.