Retour

Protection des enfants réfugiés

Le Secrétaire Général appelle les Etats membres à agir d’urgence
Secrétaire Général Strasbourg 2 mars 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
© Shutterstock

© Shutterstock

Protéger les enfants qui entrent en Europe pour éviter qu’ils soient la proie de criminels, mettre fin à la détention d’enfants et améliorer les procédures de détermination de l’âge : telles sont les mesures que doivent prendre sans délai les membres du Conseil de l’Europe.

Le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland, a adressé aujourd’hui aux chefs de gouvernement des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe une lettre accompagnée d’un document proposant un ensemble de mesures prioritaires, qui visent à mieux assurer la sécurité et le traitement approprié des enfants demandeurs d’asile et réfugiés.

« La protection internationale des enfants qui fuient la guerre, la violence et les persécutions devrait aujourd’hui être une priorité pour tous les gouvernements européens », écrit Thorbjørn Jagland dans sa lettre.

On estime que, l’an dernier, quelque 300 000 enfants sont arrivés en Europe, dont beaucoup n’étaient pas accompagnés. Un tiers des migrants et des demandeurs d’asile qui passent de Turquie en Grèce sont des enfants. Depuis septembre dernier, deux enfants par jour en moyenne se sont noyés en tentant de traverser la Méditerranée. D’après Europol, au moins 10 000 enfants ont disparu depuis le début de la crise. Dans beaucoup de pays, des enfants demandeurs d’asile disparaissent quelques jours à peine après avoir été placés dans des centres d’accueil. (suite...)